Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Croatie-Portugal

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Croatie-Portugal
Les deux capitaines, Srna pour la Croatie, Ronaldo pour le Portugal.@ AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - L'impressionnante Croatie retrouve samedi, à Lens (21h), Cristiano Ronaldo et le Portugal qui n'ont pas remporté le moindre match dans cet Euro 2016. 

STATS EXPRESS

C'est un duel qui sent la poudre. D'un côté, la Croatie qui s'est permis de vaincre brillamment l'Espagne (2-1), double tenante du titre, et ainsi de terminer en tête du groupe D. Une première place synonyme d'une partie de tableau clémente, où aucune des huit sélections présentes n'a jamais remporté le moindre Euro. L'adversaire, le Portugal, toujours emmené par sa superstar Cristiano Ronaldo qui a sauvé la patrie lusitanienne d'une élimination précoce de l'Euro, en inscrivant un doublé contre la Hongrie (3-3), synonyme de qualification in-extremis pour les huitièmes parmi les quatre meilleurs troisièmes de cet Euro à 24. Rendez-vous samedi à 21 heures, au Stade Bollaert-Delelis de Lens.

>>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur Croatie-Portugal 

Portugal, puissance 4 ? Si au vu de leurs trois premiers matches de l'Euro, les Croates partent avec un petit avantage face à des Portugais qui ont peiné en phase de poules, l'histoire parle elle en faveur de la sélection lusitanienne. En trois confrontations, les Portugais se sont imposés à chaque fois (chronologiquement 3-0, 2-0 et 1-0) contre la sélection des Balkans. La tendance pourrait s'inverser samedi, à Lens.

Cristiano Ronaldo, le Messie. Depuis ses débuts à l’Euro 2004, Cristiano Ronaldo est impliqué sur 12 des 25 buts du Portugal dans la compétition (48%). Le joueur le plus capé de la Seleçao était aussi devenu contre la Hongrie, le premier joueur à marquer lors de 4 éditions différentes de l’Euro (2 buts en 2004, 1 but en 2008, 3 buts en 2012). Il est également l'auteur de 5 des 7 derniers buts du Portugal à l'Euro et n'est plus qu'à une unité du record de buts marqués à l'Euro, détenu par Michel Platini (9 buts). Vous avez dit Ronaldo-dépendance ?

Plus réaliste Croatie. Le Portugal a tenté 19 tirs de plus que son adversaire croate lors de ses trois premiers matches de l’Euro (69 pour le Portugal contre 50 pour la Croatie). Les hommes d'Antonio Cacic ont cependant marqué un but de plus que les Portugais (5 contre 4). Comme quoi.

Le Portugal, fin connaisseur.  Avec son match nul contre la Hongrie (3-3), le Portugal s’est qualifié pour la phase à élimination directe pour la septième fois de son histoire. Le Portugal n’a jamais été éliminé dès la phase de groupes à l’Euro, à l'inverse de la Croatie qui a atteint la phase à élimination directe de l’Euro lors de la moitié de ses participations (2 sur 4): en 1996 et 2008. En revanche, les Portugais sont les premiers dans l'histoire de l'Euro à se qualifier sans gagner le moindre match de poules.

L'arbitre comme totem ? Carlos Velasco Carballo pourrait bien porter chance aux Croates. S'il n'a jamais arbitré la sélection lusitanienne, les hommes des Balkans l'ont eux déjà rencontré. Deux matches pour deux victoires contre Israël et la Norvège, avec 8 buts marqués et 2 encaissés. Jamais deux sans trois ? 

Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !