Chérif Ghemmour : "La tabagie de Johan Cruyff était légendaire"

  • A
  • A
Chérif Ghemmour : "La tabagie de Johan Cruyff était légendaire"
Johan Cruyff a été l'une des figures de deux clubs mythiques : l'Ajax Amsterdam et le FC Barcelone.@ Josep LAGO/AFP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Le journaliste de "So Foot", auteur d'une biographie sur l'icône néerlandaise, raconte sa dépendance au tabac.

Johan Cruyff est mort jeudi à l'âge de 68 ans des suites d'un cancer des poumons. Au moment où il avait annoncé sa maladie, en octobre dernier, Europe 1 avait interrogé Chérif Ghemmour, auteur d'une biographie de l'icône, afin d'évoquer avec lui le rapport au tabac de l'idole des Pays-Bas, symbole d'un football aujourd'hui révolu.

Considéré comme l'un des meilleurs footballeurs de l'histoire, Cruyff, triple Ballon d'Or dans les années 1970, était également un fumeur invétéré dans ses plus jeunes années, comme le rappelle au micro d'Europe 1 Chérif Ghemmour, qui a publié une biographie du joueur intitulée Johan CruyffGénie pop et despote*.

"La tabagie de Johan Cruyff était légendaire. Il a commencé très tôt, quand il était ado pratiquement", explique celui qui travaille également pour le mensuel So Foot. "Quand il était joueur, il fumait pas mal, y compris pendant les matches, à la mi-temps, avant, après. Il a été un gros fumeur quand il était joueur. Il l'a été encore plus quand il a été entraîneur. Avec le stress et sa situation difficile, il a augmenté les doses de tabac. Je crois qu'il était à deux-trois paquets par jour. Puis il a eu cet accident cardiaque en 1991, quand il était entraîneur du Barça. Il a subi une opération miraculeuse qui lui a permis de rester en vie au prix d'un triple pontage coronarien."

Johann Cruyff assure un spot anti-tabac :

De la cigarette à la sucette. A cette époque, Cruyff le libertaire décide d'arrêter net la cigarette. "Il a alors assuré la promotion d'une campagne anti-tabac pour le ministère de la santé de la province de Catalogne, alors que, dans les années 1970, il avait même fait de la publicité pour une marque de cigarettes néerlandaise." Lors de la deuxième partie de son passage sur le banc du Barça, Cruyff a remplacé les cigarettes par des sucettes. "Il est passé de la cigarette à la sucette Chupa Chups (créée à Barcelone, ce n'est peut-être pas un hasard, ndlr). C'est ce qui a fait sa légende, le Johan Cruyff fumeur et le Johan Cruyff suceur de sucettes quand il était entraîneur. Luis Fernandez, d'ailleurs, par pur mimétisme, s'est mis lui aussi aux sucettes quand il était au PSG."

Chérif Ghemmour ne tarit pas d'éloges sur le "Hollandais volant". "C'est un acteur majeur de l'histoire du football en général, le seul, l'unique qui a été à la fois un joueur d'exception, un entraîneur d'exception et un inspirateur d'exception", insiste-t-il. "Le grand Barça de Pep Guardiola (entraîneur du Barça de 2008 à 2012, double vainqueur de la Ligue des champions, ndlr), c'est son héritage direct. Guardiola a toujours revendiqué qu'il était le fils spirituel de Cruyff au niveau de la philosophie et des préceptes du jeu." Après son départ du banc du Barça, en 1996, Cruyff était resté très actif : inauguration de terrains de foot à travers le monde et gestion de sa fondation à destination de l'enfance défavorisée.

*Johan Cruyff, Génie pop et despote, Chérif Ghemmour, Hugo Sport, 378 pages, 17,50 euros.