Chapecoense, le club brésilien victime d'un crash, n'a pas reçu d'amende pour ne pas avoir joué

  • A
  • A
Chapecoense, le club brésilien victime d'un crash, n'a pas reçu d'amende pour ne pas avoir joué
Les fans du club brésilien de Chapecoense ont rendu hommage aux joueurs décédés dans le crash. @ NELSON ALMEIDA / AFP
Partagez sur :

Contrairement à ce qui a été publié plus tôt, le club victime d'un crash n'a pas reçu une amende par une Confédération brésilienne intransigeante.

Le club de Chapecoense, décimé par un crash aérien, n'a pas été sanctionné pour ne pas avoir disputé le dernier match du championnat brésilien contre l'Atletico Mineiro. Contrairement à ce qui a été publié un peu plus tôt dans la journée, aucune amende n'a été infligée par la Confédération brésilienne de football.

"Le Tribunal supérieur du sport, ayant pris connaissance des informations publiées par divers sites internet, tient à démentir ces informations et précise qu’aucune amende n'a été infligée aux clubs de l’Atletico Mineiro et de Chapecoense pour avoir manqué la dernière journée de championnat brésilien", a indiqué le Tribunal supérieur du sport brésilien, lundi sur son site internet

Une tragédie pour le foot brésilien. Le 29 novembre dernier, un avion de la compagnie vénézuélienne Lamia, avec à son bord 72 passagers, dont l'équipe brésilienne de football Chapecoense, et neuf membres d'équipage s'est écrasé près de Medellin, en Colombie. Dans ces circonstances, les deux clubs de Chapecoense et l’Atletico Mineiro avaient choisi de ne pas jouer la dernière rencontre de championnat le week-end dernier. 

Le titre de la Copa Sudamericana, l'équivalent de la Ligue Europa, a été attribué au club brésilien sans jouer une seule minute contre l'Atletico Nacional, lui permettant ainsi de disputer la Coupe du monde des clubs. Plus récemment, le FC Barcelone a invité le club meurtri à disputer le trophée Joan Gamper, le traditionnel match amical d'avant-saison.