Chantage à la vidéo : Deschamps a pardonné à Kurzawa

  • A
  • A
Partagez sur :

Le sélectionneur de l'équipe de France de football, informé de cette affaire par le joueur du PSG avant même qu'elle ne devienne publique, a passé l'éponge.

Une polémique étouffée dans l'oeuf. Voilà le résumé de l'affaire du chantage à la vidéo dont a été victime Layvin Kurzawa qu'Europe 1 vous révélait lundi. Le défenseur du PSG avait critiqué Didier Deschamps dans une soirée privée, un moment filmé et dont la vidéo avait été récupérée par des malfaiteurs qui ont tenté de l'utiliser pour rançonner le sportif. Selon les informations de L'Equipe, le sélectionneur des Bleus avait été informé très tôt de cette affaire, par le latéral de 25 ans lui-même, bien avant qu'elle ne devienne publique. 

Kurzawa titulaire avec les Bleus. Les deux hommes auraient échangé sur le sujet il y a déjà plusieurs semaines. Le défenseur du PSG, qui vit actuellement une période compliquée sportivement, avec des performances mitigées, a expliqué à Didier Deschamps le contexte de cette soirée dans un bar à chicha de la capitale, durant laquelle il a été invité à dire des "idioties" sur lui lors d'un jeu, rapporte le quotidien.

Didier Deschamps n'est donc visiblement pas rancunier. Le sélectionneur a rapidement rassuré le joueur, le convoquant pour le dernier rassemblement des Bleus fin août. Layvin Kurzawa avait même été titulaire lors des deux rencontres contre les Pays-Bas (4-0) et le Luxembourg (0-0), comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018.


Les précédents Rami et Gignac. Ce n'est pas la première fois que l'ancien entraîneur de l'OM passe l'éponge sur un comportement extra-sportif potentiellement préjudiciable. On l'a vu avec le cas Adil Rami. Le nouveau défenseur de l'OMavait critiqué le sélectionneur sur ses choix dans la presse, ce qui ne l'avait pas empêché de faire partie du groupe France pour l'Euro. C'est aussi ce qu'il s'est passé avec André-Pierre Gignac. La relation entre l'attaquant et "DD" n'était pas au mieux mais fort de ses statistiques, le buteur des Tigres de Monterrey avait lui aussi été appelé chez les Bleus pour l'Euro.