Karim Benzema : "Je n'ai rien fait, je ne suis pas coupable"

  • A
  • A
Karim Benzema : "Je n'ai rien fait, je ne suis pas coupable"
Karim Benzema s'est exprimé pour la première fois depuis le début de l'affaire de la "sextape" de Mathieu Valbuena.@ Capture d'écran TF1
Partagez sur :

DÉFENSE - Le joueur du Real s'est exprimé pour la première fois, mercredi, sur TF1, sur l'affaire de la "sextape" de Valbuena, dans laquelle il a été mis en examen.

L'ESSENTIEL

Cinq jours après l'entretien accordé au Monde par Mathieu Valbuena au sujet de l'affaire de la "sextape", Karim Benzema est à son tour sorti de son silence, mercredi soir, dans le "20-Heures" de TF1. Dans une interview d'un peu plus de cinq minutes enregistrée mardi, l'attaquant du Real Madrid se défend d'avoir voulu causé le moindre tort à son partenaire en équipe de France. "Je n'ai rien fait, je ne suis pas coupable", insiste Benzema, qui a regretté le traitement dont il fait actuellement l'objet.

"C'est de l'acharnement, il n'y a rien d'autre à ajouter, on me traîne dans la boue, comme si j'étais un criminel." Dans cette affaire, le joueur du Real Madrid, qui explique avoir demandé lui-même à être entendu, a été mis en examen pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs". Au cours de cet entretien, son premier depuis le début de l'affaire, le joueur du Real est revenu sur les principaux points du dossier. Extraits.

Il (Valbuena) s'est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews.

Sur sa discussion avec Valbuena à Clairefontaine. "C'est simple", répond d'entrée Benzema, qui paraît relativement tendu. "J'entends qu'il y a une vidéo qui tourne sur lui (sur Valbuena), donc je viens le mettre au courant, je lui dis que je pourrai l'aider. Mon ami qui est à Lyon (Karim Zenati, son ami, écroué dans cette affaire, ndlr) pourrait l'aider. Je lui parle avec le cœur, il le sait."

Benzema a insisté à plusieurs reprises sur le fait qu'à aucun moment, il n'avait parlé d'argent avec Valbuena. "Quand j'entends parler de chantage, qu'on a demandé de l'argent, ça me rend fou, c'est n’importe quoi, Dieu merci, je gagne bien ma vie, et je n'ai pas besoin de gagner d'argent, et on n'a jamais parlé d'argent ou quoi que ce soit." Interrogé sur les déclarations de Valbuena dans Le Monde, qui se dit "très, très, très déçu" par son coéquipier, Benzema estime qu'il "s'est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews". "Quand je le vois le soir, il me dit 'merci frérot de m'avoir prévenu'", rappelle le joueur du Real Madrid, dont les déclarations devant la juge en charge de l'affaire ont été révélées par Le Monde, mercredi.

La seule chose que je regrette, c'est d'avoir pris ça à la rigolade au téléphone.

Sur son amitié avec Karim Zenati. Karim Benzema est également revenu sur ses liens avec Karim Zenati, écroué dans cette affaire pour avoir joué les intermédiaires avec les trois maîtres-chanteurs supposés. "C'est vrai que c'est quelqu'un qui est allé en prison (pour braquage, ndlr), c'est quelqu'un de bien, il a eu une deuxième chance, il a su la saisir", a insisté Benzema. "Je suis fier de ma famille, de mes amis. Je resterai toujours fidèle. Je viens d'un quartier, j'ai réussi, je montre l'exemple." Dans cette affaire, le joueur du Real, qui a précisé ne pas connaître "les maîtres-chanteurs", a néanmoins exprimé des regrets : "La seule chose que je regrette, c'est d'avoir pris ça à la rigolade au téléphone avec mon ami, je m'en excuse auprès de lui (de Valbuena) et de sa famille".

Dans les écoutes téléphoniques, qu'Europe 1 a pu consulter, Benzema traite notamment Valbuena de "tarlouze". "Dans un vestiaire on se dit pas 'mon cher', on se dit 'tarlouze', des choses comme ça", s'est défendu le joueur formé à l'OL. "J'aurais voulu rentrer en contact avec lui (avec Valbuena) et lui présenter mes excuses", a-t-il encore regretté, alors que le contrôle judiciaire dont il fait actuellement l'objet de pouvoir rencontrer son coéquipier chez les Bleus.

En fin d'interview, Benzema a dit son souhait que cette affaire se termine le plus vite possible. "J'espère que ça va bien se terminer, qu'on va tous être bien, que ce soit Mathieu, moi, mon ami (Karim Zenati). Qu'on retourne tous en équipe de France pour gagner cet Euro." Pour gagner cet Euro, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps sait qu'il y a encore beaucoup d'étapes à franchir...