Ben Arfa : quand Mangala passe en mode lobbying

  • A
  • A
Ben Arfa : quand Mangala passe en mode lobbying
Hatem Ben Arfa, réserviste chez les Bleus.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

En faisant le show à l'entraînement des Bleus à Biarritz, Hatem Ben Arfa a (presque) relancé le débat sur sa présence dans les 23. Mangala, lui, est déjà conquis.

Taquin, Ben Arfa. Devant 9.000 fans présents à l'entraînement des Bleus jeudi à Biarritz, le réserviste a fait parler la poudre, narguant aux passages ses coéquipiers tricolores. Un triplé, un lob sur Benoît Costil et des passements de jambes, le Niçois a fait le show devant les spectateurs basques. Dans un jeu limité à trois touches de balles, HBA a bien maltraité le "Beau-Jeu" et le troisième gardin des Bleus. Extrait.

Forcément, quand on voit ce but, on pense à ça :



Lors de la conférence de presse post-entraînement, Ben Arfa a ensuite pu compter sur le lobbying de son coéquipier Elaquim Mangala. Voyez vous-même :

Ben Arfa est surnaturel, visiblement : "On ne le présente plus, c’est un talent. Il ne force pas les choses, il voit le jeu plus vite que les autres".

Et en plus, c’est facile pour lui : "il réalise des choses incroyables. Quand il est comme ça, c’est un régal. C’est naturel pour lui."

Mais attention, hein, c’est DD qui décide : "Mais il y a des choix qui se font, il faut les respecter."

>>> On vous redonne ici pour le plaisir le faux Didier Deschamps de Nicolas Canteloup, qui justifie de manière, disons, très personnelle le choix de Giroud. A partir de 9'01''.


Chanel, les Balkany ont un alibipar Europe1fr

Allez Didier, tu sais qu’Oscar Wilde à raison : "Le meilleur moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder".