Basket-NBA : Golden State corrige Houston et reprend l'avantage

  • A
  • A
Basket-NBA : Golden State corrige Houston et reprend l'avantage
Stephen Curry a fait taire les critiques dimanche avec ses 35 points, dont 26 inscrits après la pause. @ EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Dimanche, les Warriors, menés par un Stephen Curry révolté (35 points), ont infligé aux Rockets une très large défaite, 126 à 85.

Golden State a repris l'avantage deux victoires à une face à Houston dimanche en finale de la conférence Ouest de NBA  après sa large victoire 126 à 85 dans le match n°3. Le prochain match de cette série, qui se dispute au meilleur de sept rencontres, aura lieu mardi soir, toujours à Oakland.

Début de match serré. Invaincus sur leur parquet depuis le début des play-offs, les Warriors ont écrasé les Rockets pour remporter leur seizième match d'affilée à domicile en phase finale. Emmenés par Stephen Curry, survolté, les champions NBA en titre ont rapidement pris les devants après un début de match serré.

Curry sonne la charge. Auteur de prestations en demi-teinte depuis le début de la série, Curry, revenu d'une blessure à un genou au tour précédent, a fait taire ses critiques avec ses 35 points, dont 26 inscrits après la pause, et cinq tirs primés. Le double meilleur joueur de NBA (MVP) a été parfaitement épaulé par Kevin Durant (25 points) et, dans une moindre mesure, par Klay Thompson (13 points), tandis que Draymond Green a assuré en défense avec 17 rebonds.



Des Rockets maladroits. Sous les yeux d'un Mike D'Antoni dépité, les Rockets, pourtant meilleure équipe de la saison régulière, ont subi la défaite la plus large de leur histoire en play-offs avec un déficit final de 41 points. Coupables de 19 pertes de balle, Houston a également affiché une maladresse inquiétante (seulement 39,5% de réussite au tir et 32,4% à trois points), ratant un nombre considérable de tirs à mi-distance. Loin de ses standards, James Harden, meilleur marqueur de la saison régulière et grand favori pour le titre de MVP, a terminé avec 20 points, tandis que Chris Paul et Clint Capela ont chacun inscrit 13 points