Ligue des champions : avec "Super Mario" et Sneijder, Nice veut croire à la "remontada"

  • A
  • A
Ligue des champions : avec "Super Mario" et Sneijder, Nice veut croire à la "remontada"
Wesley Sneijder et Mario Balotelli portent les espoirs niçois sur leurs épaules.@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Après la défaite 2-0 à Naples, l'OGC Nice est condamné à l'exploit pour rejoindre la phase de poules de la Ligue des champions.

Deux joueurs peuvent-ils faire chavirer de bonheur toute une ville ? C'est ce qu'espèrent les supporters de l'OGC Nice, à l'heure de recevoir Naples pour le barrage retour de Ligue des champions. Battus et archi-dominés à l'aller (2-0), les Niçois comptent sur le retour de "Super Mario" Balotelli et Wesley Sneijder, absents de la première manche, pour réaliser l'exploit et se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions, mardi (20h45), 57 ans après la dernière participation du club.

Des stars qui en veulent… Il reste une chance, car l'OGCN, pourtant réduit à neuf en fin de match, n'a pas totalement sombré corps et bien au San Paolo à l'aller. Le 2-0 subi en Italie laisse un espoir aux joueurs de Lucien Favre. D'autant que Nice aborde le match retour avec des atouts à faire valoir. Les Aiglons se présenteront mardi soir avec un joueur de champ ayant déjà remporté la Ligue des champions dans chaque ligne (Dante, "Balo" et Sneijder). Nice place beaucoup d'espoirs dans ses deux stars du secteur offensif, "Super Mario" Balotelli, qui a des fourmis dans les jambes à l'idée d'affronter ses compatriotes, et Wesley Sneijder, trouvaille du mercato et meneur de jeu sacré champion dans tous les pays traversés.

… et qui se connaissent. Les deux hommes se connaissent : en 2010, ils ont joué et gagné ensemble tous les titres en jeu avec l'Inter Milan. Ils n'ont guère eu le temps sur la Côte d'Azur de renouer leurs liens footballistiques. La faute à une lésion musculaire pour le buteur et une préparation estivale écourtée pour le cerveau néerlandais, qui a déjà cependant séduit tous ses nouveaux partenaires. "Ils connaissent le foot, ils se comprendront. L'important est de sentir le jeu", rassure l'entraîneur niçois.

Enrayer la machine napolitaine. Le technicien suisse sait qu'en face, l'adversaire va proposer un jeu à une touche archi rodé depuis près de deux saisons. Un jeu que les Niçois ont subi pendant la totalité du match aller. Pour Lucien Favre, il s'agit cette fois d'être "plus compact, avec une participation collective à la récupération" pour enrayer la machine napolitaine. "Tous les joueurs devront être au diapason même si quelquefois, il faudra compenser."

Le Gym pourrait avoir une raison de plus d'espérer. Selon les médias sportifs italiens, l'ailier belge Dries Mertens, bourreau de la défense niçoise à Naples, est incertain pour le match retour. Il souffre d'une cheville après un coup reçu à la fin du match remporté par Naples samedi sur la pelouse de l'Hellas Vérone (3-1) et ne s'est entraîné que quelques minutes lundi. Les italiens seront également privés de leurs bouillants supporters, interdits de déplacement à Nice.

Avec Seri, logiquement. Les Niçois devront aussi réussir à se concentrer pleinement sur le match, alors que plane l'ombre d'un transfert de leur pépite Jean-Michaël Seri, pierre angulaire du milieu. Courtisé par le FC Barcelone, le milieu de terrain niçois aurait donné son accord au club catalan, qui voudrait boucler le transfert avant la fin de la semaine. En principe, il devra donc bien porter les crampons avec ses partenaires mardi soir.

Samedi, lors du point presse après la victoire sur Guingamp (2-0), la première question sur la rumeur d'un départ de Jean-Michaël Seri avait ébranlé l'entraîneur azuréen. Favre n'imaginait pas la vie sans son international ivoirien, l'un des seuls à avoir surnagé lors de la défaite à Naples. Lundi, relancé sur le sujet, le coach niçois a préféré ne parler que du barrage, se limitant à un "'Micka' sera là". En revanche, Alassane Pléa et Vincent Koziello, expulsés à Naples, seront en tribune. Allan Saint-Maximin, ménagé en Ligue 1, devrait lui revenir.

Si les Aiglons réussissent leur remontada, ils rejoindront l'AS Monaco et le Paris Saint-Germain en poules de Ligue des champions, avec un prestigieux tirage au sort prévu jeudi en Principauté. Prudent, le club a budgétisé un ticket en Ligue Europa, où il serait renversé en cas d'échec contre le Napoli. Mais il a envie que l'aventure en C1 se poursuive encore…