Avranches-PSG : effervescence éphémère, jackpot durable

  • A
  • A
Avranches-PSG : effervescence éphémère, jackpot durable
Le club d'Avranches a édité plusieurs produits dérivés avant la venue du PSG, mercredi soir.@ Julien FROMENT/Europe 1
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Le club normand, qui évolue en National, reçoit mercredi soir au stade Michel-D’Ornano de Caen, le PSG en quarts de finale de la Coupe de France.

REPORTAGE

Toute la ville est en effervescence. Depuis le tirage au sort qui lui a "offert" le Paris Saint-Germain en quarts de finale de la Coupe de France, Avranches, commune de la Manche d'un peu moins de 8.000 habitants, est en ordre de marche. Toutes les vitrines sont tapissées de maillots, drapeaux, écharpes aux couleurs du club, qui évolue en National, l'équivalent de la troisième division.

Boutique éphémère. Le président de l'Union Avranches Mont-Saint-Michel, Gilbert Guérin, a flairé le coup. Il a ouvert une boutique éphémère en centre-ville où anciens et nouveaux supporters peuvent acheter différents articles du club avranchinais avant le "choc" de mercredi soir. "On vend des mugs, sacs à dos, des maillots, des drapeaux, tous faits spécialement pour ce quart de finale", énumère la vendeuse Marie-Hélène. "Le produit qui se vend le plus ? L’écharpe, bien sûr. Il nous en reste juste ce qu’il faut pour tenir jusqu’au début du match."

Des supporters ont sauté sur l’occasion pour agrandir leur panoplie et garder un souvenir de ce match si spécial. C’est le cas de Julien : "Je vais acheter le maillot. Je vais souvent voir Avranches, mais là ça fait bizarre, à Caen face au PSG. J’y crois, même si je suis un peu sceptique sur nos chances." Un de ses amis concède que "c’est quand même Paris en face" et "qu'ils ont en mis quatre au FC Barcelone". "Si on perd par moins de quatre buts d'écart, ça voudra dire qu’on est plus fort que le Barça, c’est déjà ça", sourit-il.

Même si le match s’annonce compliqué pour l'US Avranches - "Le match de Paris contre Monaco (en finale de la Coupe de la Ligue, samedi dernier, 4-1, ndlr) a été  terrifiant", a reconnu au micro d'Europe 1 l’entraîneur Damien Ott -, le club pourra se consoler avec les gains empochés grâce à son superbe parcours en Coupe de France et par ce match de mercredi soir.

"Entre 40 et 50% du budget annuel". "Je souhaite à tous les présidents de tous les clubs de France de pouvoir disputer un tel match, c’est une recette assuré", jubile ainsi au micro d'Europe 1 Gilbert Guérin. "Le PSG se vend très, bien. c’est un 'plus-plus', soyons honnête. En gros, la recette va représenter entre 40 et 50% du budget annuel", soit environ un million d’euros. "Ça met du beurre dans les épinards, et du beurre de Normandie bien entendu", conclut le président, en appétit avant de recevoir Paris...