Avec l'Argentine, Lionel Messi a souvent connu l'échec

  • A
  • A
Avec l'Argentine, Lionel Messi a souvent connu l'échec
Lionel Messi quitte la sélection argentine sans le moindre titre en poche.@ ALFREDO ESTRELLA / AFP
Partagez sur :

THE END - Après la défaite contre le Chili en finale de la Copa America, dimanche, Lionel Messi a annoncé sa retraite internationale. La fin d'une histoire douloureuse.

Il aura tout tenté, mais Lionel Messi n'y sera jamais parvenu. Légende au palmarès XXL au FC Barcelone, il n'a jamais connu la même réussite avec sa sélection nationale. Après une nouvelle désillusion contre le Chili en finale de la Copa America dimanche (0-0, défaite 4-2 aux tirs au but), la "Puce" a préféré en finir avec l'Albiceleste. "La sélection, c'est fini pour moi", a t-il déclaré à la fin du match. Europe 1 revient sur les grands échecs de Lionel Messi sous le maillot argentin.

  • Finales des Copa America 2015 et 2016 : il plie deux fois devant le Chili

Bis repetita. Comme à Santiago du Chili pour la finale de la Copa America édition 2015, les Argentins se sont inclinés dimanche soir au MetLife Stadium de New York contre la Roja chilienne à l'issue de la séance des tirs au but, (0-0 après prolongation, 4-1 tab. en 2015, 0-0 a.p., 4-2 tab en 2016). Pour l'édition 2015, Messi avait été le seul joueur argentin a marqué lors des tirs au but. Dimanche soir, il a échoué face à son compère du Barça, le gardien chilien Claudio Bravo. Le raté de trop pour la "Pulga", qui n'a pas réussi à être décisif pendant le match et qui a craqué après...

  • Finale du Mondial 2014 : Meilleur joueur du Mondial mais...

Et à la fin, ce sont toujours les Allemands qui gagnent. Lionel Messi a lui aussi expérimenté à ses dépens le constat fait par le joueur anglais devenu consultant Gary Lineker. En finale du Mondial 2014, les Argentins ont cédé face à l'Allemagne, qui venait d'étriller le Brésil en demi-finales (7-1) sur ses terres. Dans un match dominé par les Argentins, Messi s'était illustré mais n'avait pu faire la différence, contrairement à Mario Götze, auteur du seul but de la rencontre lors de la prolongation (1-0). L'Argentin était reparti avec le trophée - décrié - de meilleur joueur de la compétition comme lot de consolation. 

Messi reçoit son trophée, dégoûté :

  •  Quart de finale de la Coupe du Monde 2010 : le zéro pointé

Qui aurait pu prévoir une telle débâcle ? Après un début de compétition rêvée pour l'Argentine et son sélectionneur Diego Maradona (3 succès en 3 matches de poules), et plutôt compliquée pour l'Allemagne, avec notamment une défaite contre la Serbie (1-0) en poules, les deux géants du football mondial se retrouvaient en quarts pour ce qui ressemblait à une finale avant l'heure. Mais le scénario fut cauchemardesque pour les Argentins qui ont quitté la Coupe du Monde sur une fessée (4-0). Et Messi dans tout ça ? Il ne fut que l'ombre de lui-même et il est reparti en Argentine avec un zéro pointé : aucun but inscrit dans la compétition.

L'Allemagne ne fait qu'une bouchée de l'Argentine : 

  • Finale de la Copa America 2007 : 3-0, et pourtant... 

Contre le Brésil au Venezuela, l'Argentine n'avait pas fait le poids... Et pourtant. Sur le terrain, les grands noms s'empilaient pour l'Albiceleste : Zanetti, Riquelme, Cambiasso, Veron et puis Messi, bien sûr, pour ce qui ressemblait à une impressionnante armada. Pourtant, ce sont bien leurs meilleurs ennemis brésiliens qui ont pris le dessus en finale, pour s'imposer 3-0. Messi, à peine 20 ans à l'époque, avait lui marqué en quarts et en demi-finales de la compétition...

La onze de départ argentin pour cette finale : 

argentina2007

eurosport.es


N'est pas le Barça qui veut. S'il n'a jamais remporté de titre avec son pays, Lionel Messi a prouvé au FC Barcelone qu'il était bien un joueur d'exception. Quintuple Ballon d'Or, le natif de Rosario a tout gagné avec le club catalan, avec notamment quatre Ligues des champions (2006, 2009, 2011, 2015), ce qui lui a permis de devenir le joueur le plus titré du club catalan avec Andres Iniesta (28 trophées). Et les records sont tombés, un à un : meilleur buteur de l'histoire du Barça, meilleur buteur de la Liga (312, série en cours), recordman du nombre de buts sur une année civile (96 en 2012, dont 84 avec le Barça), recordman de buts sous le maillot argentin (55)... Il a grandement participé à la domination catalane ces dernières années, et quitte donc sa sélection très tôt, à 29 ans, comme un certain Johan Cruyff, qui lui avait pris sa retraite internationale à 31 ans, et avec laquelle il n'avait, lui non plus, jamais remporté le moindre titre...