Zvunka: "On a grandi ensemble"

  • A
  • A
Zvunka: "On a grandi ensemble"
Partagez sur :

Guingamp l'a fait ! Après avoir éliminé Toulouse, mercredi en demi-finale de la Coupe de France, l'En-Avant s'est qualifié pour le dernier acte au stade de France. Le 9 mai prochain, les hommes de Victor Zvunka retrouveront Rennes pour un duel 100 % breton. Le coach s'est confié au micro d'Europe 1 Sport

Guingamp l'a fait ! Après avoir éliminé Toulouse, mercredi en demi-finale de la Coupe de France (2-1), l'En-Avant s'est qualifié pour le dernier acte au stade de France. Le 9 mai prochain, les hommes de Victor Zvunka retrouveront Rennes pour un duel 100 % breton. Le coach s'est confié au micro d'Europe 1 Sport.Un parfum de Bretagne va régner sur la capitale le 9 mai prochain. Entre kouign amann et crêpes, Rennes-Guingamp sera l'affiche de la finale de la Coupe de France. Si la présence des hommes de Guy Lacombe à ce stade de la compétition ne choque personne, celle de l'En-Avant est beaucoup plus inattendue. Les hommes de Victor Zvunka sont venus à bout de Toulouse au stadium (2-1), mercredi en demi-finale, dans les arrêts de jeu d'un match complètement fou. Le coach guingampais ne cachait pas sa satisfaction jeudi sur l'antenne d'Europe 1 Sport : " Je suis évidemment très heureux. Ce match a été riche en rebondissements, les joueurs ont fourni tellement d'efforts, on avait vraiment bien préparé cette rencontre. Les gars ont vraiment été la chercher avec ce but à la 90e minute ! On a quand même été frustrés par l'arbitrage. Je trouve que l'arbitre a été sévère avec nous. Je n'ai pas eu de mots à son encontre, je lui ai juste fait un signe et il m'a exclu, mais passons....""Pourquoi pas nous ?"Zvunka, qui a remporté la Coupe avec l'Olympique de Marseille en 1976, compte bien ne pas s'arrêter là malgré un statut de petit poucet évident en tant que pensionnaire de la Ligue 2 : " On a connu un début de saison difficile. En août, on pointait à la dernière place du classement de Ligue 2 avec zéro point. On a grandi ensemble. J'ai dit à mes joueurs que cela fait cinquante ans qu'un club de Ligue 2 n'a pas remporter la Coupe de France."L'EAG se prépare donc à écrire une, si ce n'est la plus belle, page de son histoire lors d'un duel fratricide avec son voisin le Stade Rennais. "Bien sûr on sera en concurrence. On a chacun nos supporters. Rennes est une équipe solide, difficile à manoeuvrer, et puis Guy Lacombe connaît bien Guingamp. Mais c'est une concurrence saine" signale le technicien.Et l'ancien entraîneur de Châteauroux, finaliste malheureux en 2004 contre le PSG (défaite 1-0), espère bien que cette année sera la bonne pour lui et ses troupes : "La Coupe correspond à mon caractère. Dès qu'on atteint les quarts de finale, l'engouement s'empare des supporters, de la ville. Depuis les trente-deuxièmes de finale, on se dit pourquoi pas nous ?." Quoiqu'il en soit, et comme le prédit Zvunka : "La fête promet d'être belle en Bretagne."