Zvonareva s'offre une finale

  • A
  • A
Zvonareva s'offre une finale
@ Reuters
Partagez sur :

US OPEN - La Russe a battu Wozniacki en demi-finale.

US OPEN - La Russe a battu Wozniacki en demi-finale. "Je n'avais pas la tête à cette finale", se désolait Vera Zvonareva il y a moins de trois semaines, après s'être inclinée sur la dernière marche du tournoi de Montréal face à Caroline Wozniacki (6-3, 6-2). Le nouveau face-à-face entre les deux joueuses, dans le dernier carré de l'US Open, a cette fois tourné à l'avantage de la Russe, sur un score relativement proche (6-4, 6-3), un match à l'issue duquel la jeune Danoise aurait pu reprendre à son compte les déclarations de son aînée. Car la huitième joueuse mondiale n'a laissé aucune chance à une valeur montante du tennis féminin visiblement ailleurs, qui aura commis 31 fautes directes et surtout concédé quatre breaks au cours d'une rencontre où elle n'aura – hormis en début de second set – jamais semblé en mesure d'inverser la vapeur. "Je savais que je devais être agressive face à elle", confiera Zvonareva à l'issue de cette victoire qui lui permet d'atteindre la finale d'un Grand Chelem pour la deuxième fois de sa carrière, après s'être inclinée contre Serena Williams en finale du dernier Wimbledon (6-3, 6-2). Elle devra cette fois faire face à la soeur aînée de l'Américaine, Venus, à moins que Kim Clijsters ne poursuive son impressionnante série new-yorkaise, dans un tournoi où elle reste sur 19 victoires consécutives. En attendant, l'émotive Zvonareva peut savourer une victoire qu'elle désirait visiblement beaucoup plus. Wozniacki craque à nouveau Etincelante depuis le début du tournoi, la jeune Danoise semble cette fois quelque peu perdue, presque timide, sur un Arthur Ashe Stadium beaucoup moins venteux que ces derniers jours. Dès le premier jeu, elle concède ainsi deux balles de break mais parvient tout de même à remporter – difficilement – sa mise en jeu. Mais elle ne fait que retarder l'échéance puisque la Russe, bien plus opiniâtre, s'empare, après avoir mené 0-40, du service adverse, un break confirmé qu'elle tiendra jusqu'au terme d'un premier acte remporté 6-4 en 45 minutes, après deux nouvelles montées au filet. Et si Wozniacki, qui a remporté trois des quatre derniers tournois qu'elle a disputés depuis début août (Copenhague, Montréal et New Haven), semble un peu mieux au début de ce deuxième set, elle concède encore son service dès le troisième jeu (1-2). La numéro 2 mondiale débreake bien dès le jeu suivant mais c'est pour mieux craquer à nouveau dans la foulée, après un énième revers dans le filet (2-3). Zvonareva tient le bon bout et s'impose finalement sans vraiment trembler (6-4, 6-3), se rapprochant encore un peu plus du premier Grand Chelem de sa vie.