Zoom sur les Français

  • A
  • A
Zoom sur les Français
@ Reuters
Partagez sur :

ROLAND-GARROS - Quels ont été les résultats des Français à Roland Garros ?

ROLAND-GARROS - Quels ont été les résultats des Français à Roland Garros ?Ouanna rejoint Tsonga !Josselin Ouanna aime décidément bien Roland-Garros. Tombeur de Marat Safin l'an passé sur les courts de la Porte d'Auteuil, le jeune Français, 150e joueur mondial, est parvenu à se défaire du Polonais Lukas Kubot, 54e à l'ATP. Vainqueur en quatre manches (7-6, 6-7, 6-2, 6-4), Ouanna retrouvera tout simplement le n°1 tricolore au prochain tour, Jo-Wilfried Tsonga, tombeur dans la douleur de Daniel Brands. "On va se jouer sur un grand court ça va etre sympa, a-t-il commenté devant la presse. Je donnerai le meilleur de moi-même et ce n'est pas parce que c'est un pote que je vais lui faire des cadeaux. Et lui non plus ne m'en fera pas." Battu l'an passé au troisième tout par Fernando Gonzalez, le Tourangeau de 24 ans n'a encore jamais battu de Top 10. L'occasion sera belle pour lui dans trois jours d'ouvrir son compteur.Patience un peu courtL'un des deux Français sortis des qualifications, avec Benoît Paire, n'aura pas pu conclure en beauté sa semaine à la Porte d'Auteuil en s'inclinant face à Thiemo De Bakker (6-4, 5-7, 6-4, 6-3) ce dimanche à l'occasion de leur première confrontation sur le circuit. Trois ans après son remarquable bras de fer avec Novak Djokovic au troisième tour, Olivier Patience est stoppé au premier tour par le Néerlandais. "Je n'ai rien à me reprocher par rapport à nos deux classements, il est 50e, mais évidemment je suis déçu. J'ai manqué un peu de fraîcheur su la fin de match. C'est un joueur très complet, il sert très bien mais sur les échanges de fond de court, il y avait de la place. J'aurais préféré quand même un jour de repos supplémentaire. J'ai fini les qualifs jeudi et repartir dimanche pour l'ouverture, ce n'est pas la meilleure des récups. Malgré tout, c'est un match satisfaisant, encourageant pour la suite."Rezaï démarre fortAravane Rezaï n'a pas manqué son entrée en lice dans le tournoi de Roland-Garros. La Française, tête de sérié n°15, a corrigé la Canadienne Heidi El Tabakh en deux sets secs (6-1, 6-1) sur le court Philippe-Chatrier. Lire Rezaï: "Je mérite ma place".Roger-Vasselin revient de loinEdouard Roger-Vasselin s'est arraché pour faire fructifier sa wild-card à Roland-Garros. Le Français a pour cela dû s'arracher pour venir à bout en début de soirée du grand serveur sud-africain Kevin Anderson après avoir été mené deux sets à rien (1-6, 4-6, 6-3, 7-6(4), 6-1) en 3h16' de jeu. 127e joueur mondial, il affrontera au prochain tour le vainqueur du match entre Berdych et Aguilar.Dur pour RecoudercBénéficiant d'une invitation, le Toulousain n'a pas pesé bien lourd face au finaliste de l'an passé. Le grand Suédois s'est imposé en trois sets (6-0, 6-2, 6-3) et 1h et 34 minutes avec près de 50 coups gagnants. "J'étais plutôt sur un petit nuage. J'ai joué court d'entrée et avec ses grands coups, il m'a atomisé sur le premier set. C'était dur à vivre, je subissais tout le temps. Mais je n'ai pas lâché. Après, j'ai trouvé un petit peu mon rythme de croisière. Le problème c'est que j'étais tout le temps derrière au score. Chaque début de set, il me mettait la pression. Il m'a breaké rapidement. C'était dur après d'être toujours derrière."Robert: "J'ai un peu perdu les pédales"Tsonga dans la douleurJo-Wilfried Tsonga a dû batailler ferme mais s'est tout de même qualifié pour le deuxième tour aux dépens de l'Allemand Daniel Brands, modeste 89e joueur mondial. Le Manceau s'en est tiré en cinq sets et près de 3h45 de jeu (4-6, 6-3, 6-2, 6-7, 7-5). Tête de série n°8 Porte d'Auteuil, Tsonga retrouvera au prochain palier son pote Josselin Ouanna. Lire Tsonga a eu chaud.Johansson sans réponsePour sa sixième participation aux Internationaux de France, Mathilde Johansson n'a pas réussi à égaler sa meilleure performance qui reste un deuxième tour atteint en 2006, 2007 et 2008. La Française, redescendue à la 241e place mondiale, a buté dès son entrée en lice sur la Sud-africaine Chanelle Scheepers (6-2, 6-4) sur le court n°1. "Je n'ai pas gagné beaucoup de matches cette saison, a-t-elle confié pour expliquer son manque de confiance dans le jeu. C'est ce qui fait la différence. J'arrive là, je suis super contente de jouer ici. J'avais envie de bien faire mais ça a été un peu dur."Benneteau, la perf'Julien Benneteau a signé l'une des surprises de la première journée à Roland-Garros. Le Bressan a eu raison d'Ernests Gulbis qui a été contraint à l'abandon à l'entame de la troisième manche (6-4, 6-2, 1-0, ab.). Le Letton, tête de série n°23 et quart de finaliste à Paris en 2008, a ressenti une douleur à la cuisse droite au milieu du deuxième set. Lire Benneteau, l'heureuse surprise.Feurstein sans démériterClaire Feuerstein a été éliminée au premier tour du tournoi. La Française, bénéficiaire d'une wild-card, a chuté en deux manches face à l'Autrichienne Yvonne Meusburger (7-6, 6-3). "J'ai Un peu de regrets, c'est normal le match est serré quand même, avouait la 218e mondiale. Je me rapproche de ces filles-là, je ne pense pas être loin de pouvoir passer, il faut essayer de voir le positif."Robert passe à côtéStéphane Robert s'est incliné ce dimanche dès le premier tour du tournoi de Roland-Garros, Le Français a été sèchement battu en trois manches par le qualifié allemand Tobias Kamke (6-0, 6-4, 6-3). C'est une déception pour le natif de Montargis qui regrettait son début cauchemardesque. "J'étais un peu absent. J'ai des sensations à l'entraînement, et là, quand démarre le match, et que d'un seul coup il n'y a plus rien du tout qui tient la route, c'est... Il y a un moment où j'ai un peu perdu les pédales. J'étais un petit peu perdu." Comme lors de sa première participation à Roland-Garros, Robert n'a pas franchi le premier tour. Foretz reste à quaiStephanie Foretz, invitée par les organisateurs, n'a pas créé l'exploit face à Agnes Szavay. La Française, qui pointe au 208e rang du classement WTA, n'a pas pesé bien lourd face à Agnes Szavay, victorieuse en deux manches (6-2, 6-2).