Zidane tacle Paclet

  • A
  • A
Zidane tacle Paclet
@ Reuters
Partagez sur :

Interrogé sur TV5 Monde, Zidane a réagi au livre-polémique de l'ancien médecin des Bleus.

Interrogé sur TV5 Monde, Zidane a réagi au livre-polémique de l'ancien médecin des Bleus. Après Marcel Desailly, dont le sang n'avait fait qu'un tour à la lecture d'Implosion, l'ouvrage du docteur Jean-Pierre Paclet, médecin des Bleus pendant la Coupe du monde 1998, Zinedine Zidane a réagi à son tour aux allusions de dopage dans les rangs des Bleus de l'époque. Mais depuis son retrait des terrains, "ZZ" a appris à être sage. Et c'est avec des mots très mesurés que l'ancien meneur de jeu des Bleus a commenté, dans un entretien à TV5 Monde, les réflexions pleines de sous-entendus du Dr Paclet. "Et oui ça blesse et ça touche, c'est malheureux, mais c'est comme ça, ce sont des gens qui cherchent pour vendre quelques livres le mot qui va choquer, le mot qui va permettre de vendre ces livres, c'est pas nouveau tout ça". Dans son ouvrage paru fin août, le Dr Paclet écrit notamment que "des analyses de sang ont révélé des anomalies sur plusieurs Bleus juste avant la Coupe du Monde 1998 : on peut avoir de forts soupçons quand on connaît les clubs où certains joueurs évoluaient, notamment ceux du championnat en Italie". Parmi ces joueurs qui jouaient en Italie, figuraient notamment Didier Deschamps et Zinedine Zidane, qui a passé en tout cinq saisons à la Juventus de Turin (1996-2001). Pas de préférence pour Enzo Par ailleurs, Zidane a abordé le débat autour du choix de son fils pour la sélection française ou espagnole. Interrogé pour savoir s'il avait une préférence entre les deux pays susceptibles d'appeler le jeune garçon, "Zizou" a répondu "non, pas du tout". "Aujourd'hui il n'a été appelé ni par l'Espagne ni par la France et c'est tant mieux comme ça", a souligné le papa, qui se reconnaît dans son fils : "c'est vrai, dans la gestuelle, quand je le regarde, je me regarde, je me vois". Selon la presse ibérique, Marca ou As, Enzo Zidane, âgé de 15 ans et qui joue en cadets au Real Madrid, pourrait rapidement être appelé par les sélections de jeunes espagnoles. "Je ne suis pas au courant, mais s'il le mérite, pourquoi pas ?", a commenté le sélectionneur espagnol, Vicente del Bosque. En tout état de cause, et même s'il choisissait les sélections de jeunes de la Roja, Enzo Zidane aurait jusqu'à 21 ans pour choisir avec quel pays il souhaite évoluer. Enfin, Zidane, qui a toujours un avis sur tout ou plutôt à qui on demande toujours son avis sur tout, s'est dit "pas vraiment pour l'arbitrage vidéo". "Ce serait des matches interminables, il faudrait rester deux ou trois heures sur le terrain, ça enlèverait un peu de magie", a-t-il déclaré. Un avis qu'il partage donc avec Michel Platini.