"Zidane, qu'il crève dans le yaourt !"

  • A
  • A
"Zidane, qu'il crève dans le yaourt !"
@ Montage Maxppp/Reuters
Partagez sur :

L'humoriste Christophe Alévêque égratigne l'icône du foot français dans un entretien à Sport Mag.

Christophe Alévêque n'a pas peur de s'attaquer aux puissants. Cela concerne les politiques mais aussi les sportifs. Particulièrement dur contre Nicolas Sarkozy, l'humoriste s'attaque cette fois à Zinedine Zidane, ce qui est beaucoup moins courant et bien plus ambitieux. Dans un entretien au magazine Sport Mag, le natif du Creusot tire à boulets rouges sur l'icône, un terme qu'il juge déjà particulièrement excessif. 'Si lui, c’est une icône, moi je baisse les bras, je rends les armes, mon tablier et je vais sur une île déserte. Ce mec est un panneau publicitaire qui a trois neurones, qui nous a fait perdre la Coupe du monde 2006."

Si Alévêque a la mémoire sélective - quid de la présence des Bleus en finale sans Zidane ? -, il se souvient très bien en revanche des 11 millions d'euros touchés par "Zizou" dans le cadre de la promotion de la candidature du Qatar pour le Coupe du monde 2022.

"Ce mec est une pute !"

"Pour moi, c’est une forme de prostitution. Ce mec est une pute ! Ecris-le ! Je te jure, ce qu’il fait, c’est toujours en fonction de son nombril. C’est écœurant. J’espère que les 11 millions qu’il a pris, il a les a donnés à une association, sinon c’est un scandale. Ce n’est pas son coup d’essai, il en a fait d’autres. Ambassadeur de Danone... Qu’il crève dans le yaourt !". Alévêque, qui n'a jamais caché sa sensibilité de gauche, reproche à Zidane son manque d'engagement, quel qu'il soit.

"L’image qu’il véhicule pour les jeunes de banlieue... Il ne fait rien, il prend du fric. Il n’a aucun avis sur rien, ne prend aucune position sur rien. C’est un mec totalement lisse qui ne veut se mettre personne à dos pour récupérer un maximum de pognon. C’est d’un ennui profond quand il parle..." Dans son portrait au vitriol, l'humoriste oublie néanmoins que Zidane le footballeur, lui, n'a jamais rien eu de lisse, que ce soit au niveau du jeu ou du comportement.