Zeidler: "On vise le maintien"

  • A
  • A
Zeidler: "On vise le maintien"
Partagez sur :

Tout juste arrivé d'Allemagne pour remplacer Daniel Sanchez parti à Valenciennes, Peter Zeidler a connu trois semaines difficiles avec son nouveau club. De la peur de se retrouver en National à sa philosophie de jeu influencée par le jeu allemand, le nouvel entraineur n'a éludé aucun sujet. Et dans un Français parfait.

Tout juste arrivé d'Allemagne pour remplacer Daniel Sanchez parti à Valenciennes, Peter Zeidler a connu trois semaines difficiles avec son nouveau club. De la peur de se retrouver en National à sa philosophie de jeu influencée par le jeu allemand, le nouvel entraineur n'a éludé aucun sujet. Et dans un Français parfait. Comment avez-vous vécu l'intersaison mouvementée de votre club ? En Allemagne, ça fonctionne autrement. On a le même système avec la DNCG mais on ne parle pas tout de suite de rétrogradation. Alors quand on entend le mot rétrograder, ça fait vraiment peur. J'étais quand même soulagé après la décision finale. Le président a très bien travaillé afin de donner les garanties nécessaires pour rester en Ligue 2. En tout cas, nous n'avons pas été perturbés dans notre préparation. On en a parlé entre nous et les joueurs étaient très sereins. Quels sont les objectifs fixés en ce début de saison ? C'est clair et net, on vise d'abord le maintien. On veut avoir les points pour rester en Ligue 2 le plus vite possible. Je ne peux pas vraiment formuler d'objectifs car je ne connais pas encore bien la Ligue 2. J'ai vu une dizaine de matches la saison dernière mais je ne la connais pas comme tous mes collègues de Ligue 2. Si par hasard, on a 40 points au mois de janvier, on pourra parler d'autres choses mais l'objectif de base est vraiment le maintien. Le recrutement va-t-il s'accélérer maintenant que le club est assuré de jouer en Ligue 2 ? Thomas Gamiette a signé ainsi que Léo Schwechlen qui jouait avec la CFA de Monaco. C'est un défenseur central. Il va signer dans les heures qui viennent. Monaco ne comptait pas sur lui en équipe première. Après, on reste à la recherche de joueurs, au cas où il y a un départ. Mais pour l'instant, je suis content du recrutement. "Nous n'avons pas été perturbé dans notre préparation" En quoi votre expérience en Allemagne va vous aider cette année ? J'ai été trois ans l'adjoint de Ralf Rangnick à Hoffenheim mais j'ai surtout eu une expérience d'entraineur principal en troisième division allemande. Je crois que mon expérience là-bas va m'apporter car on a une autre approche qu'en France. Je vais essayer de prendre les côtés positifs de l'Allemagne et les combiner avec les côtés très positifs de la France. Je compte travailler comme en Allemagne tout en respectant la mentalité française. Le mélange des deux cultures peut être enrichissant pour moi comme pour les joueurs. Quel est votre approche tactique sur un terrain ? Sur les vingt entraineurs de Ligue 2, je pense que vingt admirent le football de Barcelone (rires). J'ai quand même beaucoup appris avec Rangnick où on jouait très offensif, mais la base c'est la défense. Il faut être bien en place, bien organisé. Aller de l'avant n'importe comment, ça n'a jamais marché. La saison dernière, Tours avait fait un excellent début de saison avant de s'effondrer. Comment ne pas répéter les mêmes erreurs ? Je serais très content si on faisait déjà le même début de saison. Après, on pourra changer. Je ne pense pas que ça va arriver cette année. J'ai vu les vidéos de la saison dernière et même si c'est en grande partie les mêmes joueurs, une saison n'est jamais pareille. Mais, c'est sûr que je serais très content d'avoir le même nombre de points à mi-saison. Si jamais ça arrivait, il faudrait peut-être en parler avec les joueurs pour éviter les mêmes erreurs. Mais pour moi, les événements de la saison dernière ne joueront pas un rôle.