Zebina frappé par un supporter

  • A
  • A
Zebina frappé par un supporter
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - Le joueur de la Juve a reçu un coup avant le match face à l'Atalanta.

SERIE A - Le joueur de la Juve a reçu un coup avant le match face à l'Atalanta. La Vieille Dame acculée. Alors que les résultats de la Juventus se dégradent après l'élimination en Ligue Europa et deux défaites de rang en Serie A, les supporters turinois ont pris à partie leurs joueurs, dimanche, avant la rencontre face à l'Atalanta. Ainsi, le bus des joueurs a été la cible de nombreux oeufs et autres bouteilles de bière. Outre ces insultes et jets d'objets, la chaîne italienne Sky Sports a également diffusé les images d'un supporter échappant à la vigilance de la sécurité pour aller frapper Jonathan Zebina derrière la nuque, au moment où ce dernier s'apprête à monter dans le bus. Sur la vidéo, on peut également voir le flegme du joueur français, qui préfère ignorer cette provocation, et finalement monter dans le bus. Toutefois, le latéral droit, déjà victime d'insultes racistes de la part de ses propres supporters lors d'un match de Ligue Europa face à Fulham et au terme duquel il avait d'ailleurs quitté le terrain en leur faisant un doigt d'honneur, a estimé que ce nouvel incident était "sûrement" à caractère raciste. Mais dans la Gazzetta Dello Sport, il n'a pas voulu stigmatiser un pays en proie à de nombreux problèmes en ce moment, à l'image des cris racistes proférés par des fans de la Lazio à l'encontre de Clarence Seedorf, dimanche : "Le football italien ne mérite pas ça, la Fédération doit lutter contre cela". Après la rencontre, disputée devant un Stade Olimpico à moitié vide avec seulement 10 000 spectateurs, et remportée par la Juve (2-1), Alberto Zacherroni, interrogé par Sky, s'est montré abasourdi en apprenant la nouvelle. "Je n'avais pas vu le coup, lever la main sur quelqu'un, ça ne fait pas partie du monde civilisé", a estimé le technicien transalpin, tandis que Del Piero expliquait que c'était un geste qui "ne devait pas se produire". L'agresseur a de son côté été identifié, mais son sort dépendra des suites, ou non, que souhaitera donner Zebina à cette affaire. Le joueur, parfois annoncé du côté du PSG, a toutefois clamé son envie de rester en Italie. "Le racisme existe aussi dans les autres pays, il doit juste être combattu".