Zauchensee: Gut, la belle surprise

  • A
  • A
Zauchensee: Gut, la belle surprise
Partagez sur :

Partie avec le dossard 24, Lara Gut l'a emporté dimanche sur la piste de Zauchensee à l'occasion du Super G. La jeune Suissesse devance Lindsey Vonn, 2e, qui croyait bien récidiver au lendemain de son succès en descente. L'Américaine termine à plus d'une demi-seconde, l'autre Helvétique, Dominique Gisin, complétant le podium. La première Française, Marion Rolland, est 14e.

Partie avec le dossard 24, Lara Gut l'a emporté dimanche sur la piste de Zauchensee à l'occasion du Super G. La jeune Suissesse devance Lindsey Vonn, 2e, qui croyait bien récidiver au lendemain de son succès en descente. L'Américaine termine à plus d'une demi-seconde, l'autre Helvétique, Dominique Gisin, complétant le podium. La première Française, Marion Rolland, est 14e. Les yeux de Lara étaient remplis de bonheur. A 19 ans, la Suissesse a signé un deuxième succès en Coupe du monde, ce dimanche sur le tracé d'Altenmarkt-Zauchensee à l'occasion du deuxième Super G de la saison, un peu plus de deux ans après avoir triomphé à St-Moritz, toujours dans cette même épreuve de vitesse le 20 décembre 2008. Lara Gut a surtout réalisé une performance de haute volée avec son dossard 24. Au moment où elle s'élança, Lindsey Vonn jouait avec les caméras qui ne s'étaient pas trompés sur le nom de la gagnante. Les observateurs, non plus. L'Américaine était partie pour doubler la mise dans la station autrichienne, au lendemain de sa victoire en descente. Après le passage de Gut, le joli minois de la talentueuse skieuse prit un sacré coup, à l'image du chrono. Gut venait de la coiffer au poteau avec une marge de 53 centièmes ! Une sorte de revanche pour la Suissesse. Connue pour son franc-parler, elle avait manqué deux épreuves après avoir été suspendue le mois dernier par sa Fédération pour avoir critiqué l'entraîneur de l'équipe helvétique, Mauro Pini. Hosp rate le hold-up "Aujourd'hui, je me sens presque comme la skieuse que j'étais il y a deux ans", a déclaré celle qui a profité de son temps libre après une opération à la hanche pour étudier l'économie et la finance. "Je n'y suis pas encore, je manque de régularité, notamment en slalom géant, mais ce n'est qu'une question de temps", a-t-elle conclu. Dominique Gisin, troisième (+0"72), offrait à la Suisse un dimanche au soleil. Quant à Maria Riesch, leader du classement général de la Coupe du monde, elle se contentera de la 6e place sans perdre trop de points. Nicole Hosp, elle, regrettera longtemps sa sortie de trajectoire qui lui coûta tout simplement a victoire. Devant son public, et malgré un dossard élevé (31), l'Autrichienne comptait 47 centièmes d'avance sur Gut au dernier temps intermédiaire avant de s'égarer de la route. Elle terminera cinquième. La première Française, Marion Rolland, est 13e.