Zarco, que de promesses !

  • A
  • A
Zarco, que de promesses !
Partagez sur :

Johann Zarco s'est fait un nom cette saison dans le paddock, et l'intéressé a le mérite de ne pas s'en contenter. Toujours en course pour le titre 125 cc, l'Avignonnais a signé samedi sa deuxième pole de la saison au Grand Prix de Saint-Marin, reléguant son grand rival espagnol Nicolas Terol à plus de trois dixièmes, et en 3e position. Misano pourrait donc lui offrir ce week-end sa première victoire.

Johann Zarco s'est fait un nom cette saison dans le paddock, et l'intéressé a le mérite de ne pas s'en contenter. Toujours en course pour le titre 125 cc, l'Avignonnais a signé samedi sa deuxième pole de la saison au Grand Prix de Saint-Marin, reléguant son grand rival espagnol Nicolas Terol à plus de trois dixièmes, et en 3e position. Misano pourrait donc lui offrir ce week-end sa première victoire. Et dire qu'il a payé, cher, pour piloter cette saison. Le team Avant-AirAsia-Ajo peut se féliciter d'abriter en son sein l'un des plus prometteurs pilotes de sa génération. Un Johann Zarco considéré par Hervé Poncharal comme "le meilleur Français actuel toutes catégories confondues". Samedi à Misano, l'intéressé s'est attelé à le démontrer en signant sa deuxième pole position de la saison, après celle obtenue au Mugello deux mois plus tôt. En Italie, l'Avignonnais n'avait pu transformer l'essai, devancé sous le drapeau à damiers par Nicolas Terol. Un rival qu'il entend bien dominer dimanche sur le circuit saint-marinais. La tâche s'annonce ardue, d'autant que l'Espagnol - certes relégué en troisième position sur la grille, à 357 millièmes de la pole - a pu marquer son territoire depuis vendredi, réalisant les trois chronos références des sessions libres. Leader du classement 125 cc avec 26 longueurs de marge, Terol aura du reste le souci de ne pas conforter son dauphin français dans ses ambitions. Zarco court toujours après son tout premier succès en championnat du monde, mais fort de six podiums en 11 courses, il demeure des plus menaçants. Cette constance au sommet, pour sa troisième saison à l'échelle mondiale, Zarco en récolte les fruits dès à présent. KTM, qui s'apprête à faire son retour officiel sur le plateau via la Moto3 - catégorie qui remplacera les 125 cc l'an prochain - voit en lui l'un de ses futurs pilotes, avec tout ce que ça implique de soutien technique, mécanique et logistique. Mais le jeune homme de 21 ans pourrait également opter pour la seconde classe. Le team Tech3 d'Hervé Poncharal le suit de près, et lui propose une promotion en Moto2 pour 2012. Un challenge qui ne laisse pas insensible l'Avignonnais, désireux dans les prochaines années de rallier l'élite et la MotoGP, où officie également Tech3.