Zarate, la Lazio compte sur lui

  • A
  • A
Zarate, la Lazio compte sur lui
Partagez sur :

Pour la première fois depuis près de dix ans, La Lazio est aux avant-postes en Serie A. Une réussite que le club romain doit à un collectif solide et efficace, mais aussi à des individualités telles que le Brésilien Hernanes ou l'Italo-Argentin, Mauro Zarate, actuellement en grande forme avec les Biancocelesti, qui auront bien besoin de son talent dimanche lors du choc de la 16e journée face à la Juve.

Pour la première fois depuis près de dix ans, La Lazio est aux avant-postes en Serie A. Une réussite que le club romain doit à un collectif solide et efficace, mais aussi à des individualités telles que le Brésilien Hernanes ou l'Italo-Argentin, Mauro Zarate, actuellement en grande forme avec les Biancocelesti, qui auront bien besoin de son talent dimanche lors du choc de la 16e journée face à la Juve. Redoutable à la fin des années 90 et au début des années 2000, la Lazio, dont le deuxième et dernier titre de champion d'Italie date de la saison 1999-2000, sort peu à peu de près de dix ans passés quasiment dans l'anonymat au sein du Calcio. Redevenue une équipe moyenne, après avoir tutoyé les sommets européens, pour preuve la finale de Coupe de l'UEFA perdue en 1998 face à l'Inter (0-3), la formation romaine a bien réussi durant la dernière décennie à réaliser quelques coups, comme ses succès en Coupe d'Italie en 2004 et 2009. Cependant, elle n'est plus parvenue à être assez régulière pour jouer les premiers rôles en Serie A, si ce n'est peut-être lors de la saison 2006-2007 clôturée à la troisième place, mais les Biancocelesti avaient terminé l'exercice avec 35 points de retard sur un Inter intouchable. Les supporters laziale avaient même dû se résoudre à voir l'ennemi juré, l'AS Roma, devenir le club numéro un de la capitale italienne. Cette saison, quelque chose semble toutefois avoir changé du côté de la SS Lazio. Confronté à des difficultés financières depuis plusieurs saisons qui l'ont contraint à réduire ses ambitions sur le marché des transferts, le club a peu à peu su reconstruire un collectif, privé de grands noms, mais homogène et efficace. Pour preuve, le club, qui reste sur un joli succès face à l'Inter (3-1), occupe la deuxième place du classement après 15 journées, avec trois points de retard sur le leader, l'AC Milan. Une réussite due en partie à la solidité défensive du club laziale, meilleure défense avec douze buts encaissés (à égalité avec l'AC Milan et la Sampdoria), mais aussi au talent de quelques individualités telles que le Brésilien Hernanes, révélation de ce début de saison, et Mauro Zarate, de retour en grâce avec les Biancocelesti. Cet Italo-Argentin de 23 ans, au parcours atypique, a fait ses débuts à Velez, avant d'être acheté par le club qatari d'Al Sadd, puis d'être prêté à Birmingham, puis à La Lazio en 2008. Auteur d'une première saison particulièrement réussie en Italie, avec 13 buts en 36 matches de Serie A, Zarate avait convaincu les dirigeants romains de lever son option d'achat. Mais sa deuxième saison fut plus décevante avec 7 buts en 40 matches disputés toutes compétitions confondues et un salut fasciste dans les tribunes du Stadio Olimpico, où il avait été invité par les tifosi, qui avait choqué beaucoup de monde. Un repositionnement en pointe salutaire Annoncé un peu partout en Europe cet été, Zarate a connu un début de saison 2009-2010 plutôt discret malgré la réussite retrouvée de son club. Mais son repositionnement en pointe depuis plusieurs matches, décidé par son entraîneur Edoardo Reja, alors qu'il occupait une position d'ailier depuis quelques mois, a changé la donne. Buteur en tout début de saison sur la pelouse du Chievo (1-0), l'Italo-Argentin a récidivé le 14 novembre dernier face à Naples contre qui il a également délivré une passe décisive pour une victoire (2-0), puis face à l'Inter la semaine dernière (3-1). Le premier succès de la Lazio face à un cador de la Serie A, en excluant le derby face à l'AS Rome, depuis 2003 ! Fort de la réussite actuelle de Zarate, qui a déjà joué avec l'équipe d'Argentine espoirs mais peut toujours prétendre à une sélection avec la Squadra Azzurra, la Lazio espère poursuivre sur sa lancée dimanche lors de la 16e journée. Mais la mission des Biancocelesti s'annonce particulièrement délicate, car c'est sur le terrain de la Juve qu'ils sont attendus. Troisièmes à trois longueurs de leurs futurs adversaires, les hommes de Luigi Del Neri restent sur une série impressionnante de 11 matches sans la moindre défaite (six victoires, cinq nuls). Si une victoire à Turin serait un authentique exploit, Zarate et ses partenaires se souviendront sûrement qu'ils étaient parvenus la saison dernière à accrocher le nul sur la pelouse de la Vieille-Dame (1-1).