Zahia écrit à Domenech

  • A
  • A
Zahia écrit à Domenech
@ Reuters
Partagez sur :

La jeune femme appelle le sélectionneur à ne pas punir les joueurs avec qui elle a eu des rapports.

La jeune femme appelle le sélectionneur à ne pas punir les joueurs avec qui elle a eu des rapports.Zahia D. n'a décidément pas froid aux yeux. Au coeur d'une affaire de proxénétisme impliquant plusieurs joueurs de l'équipe de France, avec qui elle aurait eu des rapports sexuels tarifés alors qu'elle était encore mineure, la jeune femme, qui s'est portée partie civile dans ce dossier, a écrit à Raymond Domenech le 6 mai dernier pour défendre ses anciens clients présumés. Au nombre desquels Franck Ribéry, le milieu de terrain offensif du Bayern Munich."J'apprends par la presse que la publication des déclarations que j'ai faites aux policiers (...) pourraient entraîner la mise à l'écart de certains joueurs de l'équipe de France de football. J'en suis stupéfaite autant qu'attristée", écrit d'abord Zahia dans une lettre rendue publique par lexpress.fr. "Comment aurais-je pu imaginer? Alors que j'ai toujours caché mon âge pour ne pas dissuader mes partenaires, que leur bonne foi pourrait un jour être remise en cause ? J'assume pleinement mon comportement", ajoute l'escort girl, qui a indiqué par ailleurs n'avoir reçu aucune rémunération de quelque média que ce soit pour ses déclarations.Après avoir critiqué "ceux dont les indiscrétions ont permis que cette affaire s'étale dans la presse, alors qu'elle devait rester secrète, et qui ont exploité sans autorisation mon image", Zahia demande à Raymond Domenech de "respecter ce que les juges, les avocats, appellent la "présomption d'innocence" et de ne tenir aucun compte, à l'heure de votre choix, de ce qui a pu se passer entre certains de nos joueurs et moi." Si un des trois joueurs - Ribéry, Govou et Benzema - venait à ne pas être retenu ce soir dans la liste des 23, la question de l'impact de cette affaire se posera. D'ici là...