Yohan Démont, Ballon de plomb 2010

  • A
  • A
Yohan Démont, Ballon de plomb 2010
Partagez sur :

Alors que le Ballon d'Or sera remis, ce soir, à Zurich à l'une des trois perles du Barça (Xavi, Iniesta ou Messi), le magazine décalé Les Cahiers du Foot a dévoilé le Ballon de Plomb 2010. Et après Mateja Kezman en 2009, le trophée prend la direction de Lens puisque Yohan Démont a été élu avec plus de 25% des voix.

Alors que le Ballon d'Or sera remis, ce soir, à Zurich à l'une des trois perles du Barça (Xavi, Iniesta ou Messi), le magazine décalé Les Cahiers du Foot a dévoilé le Ballon de Plomb 2010. Et après Mateja Kezman en 2009, le trophée prend la direction de Lens puisque Yohan Démont a été élu avec plus de 25% des voix. Le public lensois a été entendu. Alors que les fans de Bollaert entonnaient, ces derniers temps, des Démont Ballon de Plomb, c'est bien le latéral artésien qui a «l'honneur» de succéder à l'attaquant parisien Mateja Kezman au palmarès peu envié du Ballon de Plomb. La figure lensoise paie une année 2010 particulièrement difficile. Evidemment collectivement puisque le RC Lens, qui a sauvé de peu sa place en Ligue 1 au printemps dernier, est reparti pour une saison galère, Lazlo Bölöni venant ainsi de succéder à Jean Guy Wallemme sur le banc lensois. Mais surtout sur un plan individuel, Démont enchaînant non seulement les performances quelconques sur le terrain mais surtout n'en finissant plus de se faire remarquer par quelques «coups d'éclat» à l'image de son altercation, sur le terrain, avec Nenad Kovacevic , lors de la défaite concédée à Sochaux (3-0) début octobre, ou de sa main fracturée après avoir tapé dans un mur suite à une dispute avec son coéquipier Isam Jemâa quelques semaines plus tard. Yohan Démont devance un Hatem Ben Arfa, intermittent à Marseille puis coupé dans son élan à Newcastle, et Sofiane Feghouli, porté disparu à Valence après avoir sombré avec Grenoble au début de l'année. Grégory Coupet termine, lui, au pied du podium. Les résultats Yohan Démont : 25,19 % Hatem Ben Arfa : 13,80 % Sofiane Feghouli : 11,08 % Grégory Coupet : 10,60 % Fernando Morientes : 9,42 % Matthieu Chalmé : 6,70 % Kazim Kazim : 5,85 % Nicolas Dieuze : 5,28 % Damien Grégorini : 4,88 % Antonio Geder : 3,73 % Mathieu Coutadeur : 3,46 %