Xavi: "Tout donner pour Eric"

  • A
  • A
Xavi: "Tout donner pour Eric"
Partagez sur :

Barcelone et le monde du football se sont réveillés ce mercredi matin sous le choc de l'information, révélée la veille, de l'opération à venir d'Eric Abidal, victime d'une tumeur au foie. Figure emblématique du club catalan, Xavi s'est fait dans la journée le porte-parole d'un vestiaire forcément ébranlé par la nouvelle, mais que le joueur français, à la veille de son intervention, a tenu à visiter dans la matinée.

Barcelone et le monde du football se sont réveillés ce mercredi matin sous le choc de l'information, révélée la veille, de l'opération à venir d'Eric Abidal, victime d'une tumeur au foie. Figure emblématique du club catalan, Xavi s'est fait dans la journée le porte-parole d'un vestiaire forcément ébranlé par la nouvelle, mais que le joueur français, à la veille de son intervention, a tenu à visiter dans la matinée. Quelle a été la réaction du vestiaire en apprenant qu'Eric Abidal allait devoir être opérer d'une tumeur au foie ? C'est un jour très triste pour nous tous. Ce sont des moments difficiles pour lui et pour ses proches. Sa famille nous a demandé de rester discrets sur tout ça et de respecter sa vie privée. Evidemment, on le soutient tous et on l'entoure. C'est quelqu'un de très fort. C'est un exemple pour le vestiaire, sportivement, mais surtout humainement. C'est l'une des personnes les plus fortes que je connaisse mentalement. Il est toujours de bonne humeur, c'est quelqu'un de très drôle et il a une super mentalité. C'est un exemple pour nous tous et je suis certain qu'il va réussir à surmonter tout cela. Il est venu vous voir ce matin au centre d'entraînement. Comment l'avez-vous trouvé ? C'était incroyable, ça nous a tous surpris ! Il avait le moral, il était optimiste et combatif, à tel point que c'est presque lui qui a dû nous remonter le moral ! Il essaye de voir le bon coté des choses. Cet état d'esprit et cette force mentale vont certainement l'aider dans ce moment difficile. "Ça va bien au-delà du sport, il s'agit de la vie de quelqu'un" Vous êtes l'un des vétérans de cette équipe. Est-ce le moment le plus dur que vous ayez eu à vivre dans le vestiaire ? Oui, c'est le plus dur. C'est le plus dur car tu peux perdre ou gagner, tu peux vivre des situations difficiles dans le football, mais là ça dépasse tout ! Ça va bien au-delà du sport, il s'agit de la vie de quelqu'un. Effectivement, c'est la pire situation que j'ai eu à vivre dans un vestiaire. Pensez-vous que ce moment difficile peut rassembler un peu plus encore le groupe ? Quand un groupe vit ce genre de chose, il a tendance à s'unir, à se serrer les coudes. On va tout donner pour Eric, car la vie continue. Le football ne s'arrête pas et nous, on doit continuer de travailler car c'est pour cela qu'on est payés. Mardi soir, quand la nouvelle a été annoncée, certains médias ont fait le lien entre la maladie d'Abidal et le dopage. Qu'en pensez-vous ? C'est sinistre ! Je n'ai aucun commentaire à faire. Lundi, la radio Cadena Cope a accusé à mots couverts de dopage le Barça. Comment réagissez-vous ? Le club s'est déjà exprimé sur ce sujet et a porté plainte. Evidemment, ce sont des mensonges. Nous sommes très tranquilles. C'est épouvantable d'écrire ou de raconter des choses comme ca. Ce sont des accusations très graves, qui n'ont rien à voir, ni avec le sport ni avec Barcelone, c'est évident. Nous, on va continuer à travailler pour remplir nos objectifs. On sait qu'il y a des gens à qui ça ne fait pas plaisir de voir le Barça faire une bonne saison, remporter plusieurs titres depuis trois ans et se comporter de manière exemplaire où que ce soit. C'est pour ça qu'on est victimes de ces accusations. Vous avez l'impression qu'en ce moment, entre les accusations de dopage, les plaintes de José Mourinho contre le calendrier et les attaques d'une partie de la presse madrilène, tout est bon pour déstabiliser le Barça ? Oui ! J'ai l'impression qu'il n'y a plus aucune limite. Certains peuvent dire ce qu'ils veulent en toute impunité. Je n'avais jamais vécu cela avant. Les gens se permettent de dire n'importe quoi. Ça me surprend, mais je pense que ça va nous aider au final, on en sortira plus forts. C'est une motivation supplémentaire. Jouer au Barça - le meilleur club au monde - de cette manière et voir tous nos supporters heureux, c'est déjà une énorme motivation, mais si certains tentent de nous déstabiliser, ça nous aide encore plus. Enfin maintenant, avec cette maladie d'Eric, ça nous fait tous relativiser un peu et j'espère que les attaques et les accusations sans fondement vont cesser. "L'UEFA n'a aucune sensibilité..." Avec ce qui arrive à Eric Abidal, comment allez-vous trouver l'envie de jouer samedi (le Barça accueille Getafe au Camp Nou, ndlr)? On va essayer de gagner et de dédier la victoire à Abidal. Aujourd'hui, c'est vrai qu'on n'avait pas envie de s'entrainer, mais bon la vie continue et maintenant, on va jouer pour lui. Eric nous a demandé de faire comme si de rien n'était et de réaliser un bon match samedi. L'UEFA a interdit aux joueurs du Real Madrid et de l'Olympique Lyonnais de porter ce soir au Bernabeu un tee-shirt de soutien à Eric Abidal. Qu'en pensez-vous ? C'est lamentable ! L'UEFA n'a aucune sensibilité. Il y a des choses plus importantes que le sport et le football: la vie ! Si l'opération se déroule bien, vous pensez qu'Eric va pouvoir rejouer avant la fin de la saison ? Je ne sais pas, mais je l'espère. Ce qui compte avant tout, c'est que l'opération se passe bien et qu'il puisse retrouver une vie normale avec sa famille et ses deux filles. C'est vrai que ce serait génial de le retrouver avant la fin de la saison. Il pourrait nous aider à remporter des titres car il était en pleine forme. Il vivait certainement la meilleure saison de toute sa carrière. Mais je le répète, le plus important, c'est que l'opération se passe bien.