Xavi, le centenaire

  • A
  • A
Xavi, le centenaire
Partagez sur :

Zubizarreta, Raul et Casillas. Le trio va se transformer vendredi en quatuor, à l'occasion d'Espagne-République tchèque puisque Xavi va entrer dans le clan des joueurs de la Roja aux cent capes. Le natif de Terrassa a débuté avec la sélection en 2000 et s'il a mis du temps à s'y imposer, il en est l'un des symboles depuis 2006. Avec à la clé un Euro et une Coupe du monde au palmarès. Rien que ça.

Zubizarreta, Raul et Casillas. Le trio va se transformer vendredi en quatuor, à l'occasion d'Espagne-République tchèque puisque Xavi va entrer dans le clan des joueurs de la Roja aux cent capes. Le natif de Terrassa a débuté avec la sélection en 2000 et s'il a mis du temps à s'y imposer, il en est l'un des symboles depuis 2006. Avec à la clé un Euro et une Coupe du monde au palmarès. Rien que ça. Tout n'a pas toujours été aussi simple pour Xavi. Après 11 années de présence en sélection, le milieu de terrain du Barça va fêter ses 100 capes avec l'équipe d'Espagne vendredi soir à Grenade dans une Andalousie qui s'est arraché les billets pour voir un petit bout de cette sélection qui a mis l'Europe puis le monde à ses pieds. Une équipe nationale d'Espagne au jeu flamboyant qui a réussi la prouesse de gagner en jouant. Et forcément, dès que l'on évoque le jeu de la Roja, le nom de Xavi n'est jamais très loin. Mais avant que sa vision du jeu et son sens de la passe ne fassent des ravages, il a d'abord mangé son pain noir. Débarqué en sélection le 15 novembre 2000 avec dans ses bagages un titre de champion du monde des -20 ans ainsi qu'une médaille d'argent obtenue aux Jeux Olympiques à Sydney en la même année, il débute à Séville par une défaite face aux Pays-Bas des De Boer et autres Hasselbaink (1-2). Ce premier revers ne sera pas le dernier pour une équipe tiraillée entre les rivalités intestines. Xavi ne s'épanouit pas dans ce cadre, il manque l'Euro 2000, prend tout juste le train de la Coupe du monde 2002 avant de subir l'affront de n'avoir pas même une minute de jeu lors de l'Euro 2004. Aragones en fait un taulier Difficile à accepter pour un joueur qui a trouvé ses marques avec le Barça. Xavi pense même que la malédiction le frappe de nouveau lorsqu'il subit une rupture des ligaments du genou droit avant le Mondial allemand. Mais remis en tout juste 5 mois, il fait partie de l'aventure et prouve à Luis Aragones combien il peut apporter. « El Viejo » en fait rapidement un de ses cadres et lui confie en partie les clés de l'équipe. Ça marche du tonnerre puisque le natif de Terrassa est élu meilleur joueur de l'Euro 2008 avec évidemment la victoire finale à la clé. Toute l'Espagne jubile après un titre tant attendu. Ce n'est rien comparaison avec la vague qui va emporter toute l'Espagne à l'issue de la victoire face aux Pays-Bas en finale de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Xavi est un des tauliers d'une génération dorée emmenée par des Casillas, Puyol ou autre Torres. Le milieu de terrain catalan est un des garants du jeu de la Furia. A peine deux jours d'entraînement dans les jambes en ce mois d'août 2010 et Xavi, qui n'a pas encore repris avec le Barça, fait admirer ses qualités intactes devant le Mexique (1-1). Un talent à l'état pur... "Je suis heureux pour ces 100 matches et je ressens de la force pour en disputer beaucoup d'autres. Je profite d'un moment extraordinaire, je suis toujours aussi heureux en sélection", plaide-t-il dans les colonnes de Marca. Un centième match à Grenade face à une République tchèque qui fait pour l'heure figure d'adversaire direct dans le groupe I des qualifications à l'Euro 2012. Cela ne devrait pas durer. Xavi et ses partenaires ont pris l'habitude des cavaliers seuls. Il n'y a pas de raison que ça change. Surtout pas un soir de fête.