Wozniacki mal partie

  • A
  • A
Wozniacki mal partie
Partagez sur :

Voilà qui ne risque pas d'apaiser les critiques sur l'intérêt du circuit féminin... C'est une véritable hécatombe qu'a connu mardi le tournoi de Sydney avec les éliminations coup sur coup des n°1 et n°2 mondiales, Caroline Wozniacki et Vera Zvonareva, surprises dès leurs entrées en lice dans la saison. Cela fait plutôt tâche à la veille de l'Open d'Australie...

Voilà qui ne risque pas d'apaiser les critiques sur l'intérêt du circuit féminin... C'est une véritable hécatombe qu'a connu mardi le tournoi de Sydney avec les éliminations coup sur coup des n°1 et n°2 mondiales, Caroline Wozniacki et Vera Zvonareva, surprises dès leurs entrées en lice dans la saison. Cela fait plutôt tâche à la veille de l'Open d'Australie... Faux départ en cette nouvelle saison 2011 pour la n°1 mondiale Caroline Wozniacki, qui a chuté dès son entrée en lice ce mardi, au tournoi de Sydney. Exempte de premier tour, la Danois a subi la loi en deux petits sets (6-3, 6-3) de la Slovaque Dominika Cibulkova au terme d'un match perturbé par' la pluie. Wozniacki a malgré tout assuré qu'elle restait confiante pour les Internationaux d'Australie, première levée du Grand Chelem, qui débutent lundi. Avant d'arriver à Sydney, la Danoise âgée de 20 ans, si impressionnante en 2010, avait déjà goûté la défaite contre sa dauphine Vera Zvonareva dans un match-exhibition à Hong Kong. Pas de quoi néanmoins la faire douter. "Ça arrive. C'est le premier tournoi de l'année. Il y avait quelques points positifs et je dois travailler le reste. Mais je suis sûre d'être prête pour Melbourne", a-t-elle déclaré. Clijsters, valeur refuge Sans savoir si c'est de nature à la rassurer, Wozniacki apprenait dans la foulée que sa plus proche concurrente au classement WTA n'était pas plus en réussite. Après la n°1 mondiale, le tournoi perdait sa dauphine, la Russe Vera Zvonareva, surprise en deux manches par l'Italienne Flavia Pennetta (7-6, 7-5). La Transalpine affrontera en quarts de finale d'un tableau de plus en plus dégagé la gagnante du match opposant la Française Aravane Rezaï à la qualifiée serbe Bojana Jovanovski. Après ces deux coups de tonnerre, qui dégagent sensiblement l'horizon de ce tournoi de Sydney, le match opposant la Russe Svetlana Kuznetsova, lauréate de deux tournois du Grand Chelem (US Open 2004 et Roland-Garros 2009), à l'Australienne, Samantha Stosur, finaliste du dernier Roland-Garros et tête de série n°4, prenait forcément encore une autre dimension. C'est finalement Kuznetsova qui sortait victorieuse de ce duel en trois sets (3-6, 6-3, 6-4). Avec la perspective d'affronter au prochain tour la Chinoise Na Li (n°8), tombeuse de la Française Virginie Razzano (6-4, 1-6, 6-4). Sur ce champ de ruines, ou presque, Kim Clijsters, après une première mise en bouche aux dépens de la Roumaine Dulgheru, a elle poursuivi sa promenade de santé en expédiant la qualifiée tchèque, Barbora Zahlavova Strycova (6-1, 6-4). En quarts de finale, la Belge, tête de série n°3, a rendez-vous désormais avec la Bélarusse Victoria Azarenka, tête de série n°7, victorieuse de Shahar Peer (7-5, 6-3). Clijsters, une valeur refuge du circuit féminin par les temps qui courent.