Worley: "C'est excitant"

  • A
  • A
Worley: "C'est excitant"
Partagez sur :

Un début de saison en fanfare. Tessa Worley a débuté par un succès en géant à Aspen qui vient conforter tout le travail accompli durant la préparation. La skieuse du Grand-Bornand a pour ambition première d'acquérir une régularité qui lui a fait défaut par le passé. Elle a beaucoup travaillé en ce sens et espère confirmer sur la durée d'une saison bien lancée. Début de réponse dès dimanche à Saint-Moritz.

Un début de saison en fanfare. Tessa Worley a débuté par un succès en géant à Aspen qui vient conforter tout le travail accompli durant la préparation. La skieuse du Grand-Bornand a pour ambition première d'acquérir une régularité qui lui a fait défaut par le passé. Elle a beaucoup travaillé en ce sens et espère confirmer sur la durée d'une saison bien lancée. Début de réponse dès dimanche à Saint-Moritz. Quel regard portez-vous sur les premières courses de la saison ? C'est un bon début qui lance bien ma saison. Je reste consciente que ce n'est qu'un début et qu'il ne faut pas lâcher, je suis concentrée sur ce que j'ai à faire, je garde en mémoire ce que j'ai réalisé afin de bien l'intégrer et d'être en mesure de le reproduire lors des prochaines courses. Comment avez-vous vécu ce premier succès à Aspen, est-ce de l'euphorie qui l'emporte sur le reste ? Oui, il y a beaucoup d'euphorie, je suis super heureuse de la manière avec laquelle la course s'est déroulée. Quand on gagne, on est aux anges. Je suis ravie parce que j'ai skié sans retenue, il faudra s'en servir pour la suite pour se lâcher encore plus. Je dois conserver le même état d'esprit car c'est le meilleur moyen d'être dans le coup. Savez-vous quels sont les détails qui vous ont permis de briller ? Ce n'est pas évident de savoir exactement ce qui fait la différence. Je ne suis pas vraiment consciente de ce que j'ai fait lors de la 2e manche (du Géant d'Aspen). Lors de la première manche, j'étais un poil hésitante avec une 8e place qui reste correcte mais je savais que je pouvais faire mieux. En 2e manche, je voulais tout lâcher, jouer le tout pour le tout sans pour autant faire n'importe quoi, en faisant un ski solide et engagé tout en tenant physiquement jusqu'au bout ce qui était primordial. Mais ce n'est pas évident de déterminer avec précision le petit plus qui permet de gagner. "L'étape de Courchevel me tient à coeur" Avant la saison, vous aviez insisté sur la nécessité de gagner tout en étant régulière. Vous devez être confortée dans cette idée ? Cela signifie qu'on a bossé dans la bonne direction cet été. J'ai effectivement très envie de cette régularité, cela passe par des courses solides. C'est l'objectif sur le long terme et c'est bien parti. Vous aviez également affirmé l'envie de briller en slalom. Comment analysez-vous les 31e et 35e places ? C'est un peu frustrant car cela ne se concrétise pas même si je ne suis pas loin du compte. Je bosse là-dessus et la prochaine étape à Courchevel me tient à coeur, j'ai vraiment envie de bien faire là-bas. Le slalom est une discipline importante pour moi. Que devez-vous le plus travailler pour briller en slalom ? S'agit-il de technique, d'un manque de course ? J'ai fait un certain nombre de progrès en technique cet été pendant la préparation, ce n'est pas encore aussi automatique qu'en Géant, j'ai encore besoin de faire des kilomètres, de prendre des départs, il faut aussi que je sois patiente. Justement, avec ce bon début de saison, êtes-vous impatiente que les prochaines courses arrivent ? Oui, il y a de l'impatience, j'ai envie d'entrer à fond dans la saison et je suis contente d'arriver à Saint-Moritz. D'un autre côté, ça arrive vite et je n'ai guère le temps de m'impatienter, ce rythme me va bien. Je suis juste contente d'aller sur les courses et de pouvoir m'exprimer à fond. Les équipes de France sont à l'honneur en ce début de saison, quel est l'état d'esprit général ? Petit à petit on prend confiance en nous, Adrien Théaux qui monte sur son premier podium (en Super G), c'est génial, JB (Grange) qui fait un retour en fanfare (victoire en slalom), cela fait quelques années que le groupe France brille, cela se concrétise, c'est très excitant.