Woods s'éclipse

  • A
  • A
Woods s'éclipse
Partagez sur :

Pour la deuxième fois de sa carrière en Grand Chelem, Tiger Woods a raté le cut. Vendredi, à l'issue du deuxième tour du British Open, le n°1 mondial a rendu une carte de 74, insuffisante pour continuer l'aventure. Les deux double-bogeys et trois bogeys ont été fatals à l'Américain sur le parcours de Turnberry. Marino et Watson ont pris la tête alors que Thomas Levet a lui passé le cut.

Pour la deuxième fois de sa carrière en Grand Chelem, Tiger Woods a raté le cut. Vendredi, à l'issue du deuxième tour du British Open, le n°1 mondial a rendu une carte de 74, insuffisante pour continuer l'aventure. Les deux double-bogeys et trois bogeys ont été fatals à l'Américain sur le parcours de Turnberry. Marino et Watson ont pris la tête alors que Thomas Levet a lui passé le cut.De toute sa carrière en Grand Chelem, cela ne lui était arrivé que deux fois. Tiger Woods ne jouera pas les deux derniers tours du British Open, comme lors de l'US Open 2006. A l'époque, le n°1 mondial venait d'apprendre la mort de son père et il n'avait pas la solidité mentale pour supporter un tel événement. Ce vendredi, sur le parcours de Turnberry, l'Américain est complètement passé à côté du deuxième tour, rendant une carte de 74. Avec un total de 145, soit cinq coups au-dessus du par, Woods n'a donc pas passé le cut fixé à +4. Au cours de la journée, l'homme aux 14 titres majeurs a multiplié les erreurs: deux double-bogeys et trois bogeys. Difficile de faire pire pour quelqu'un de ce talent.Leader la veille, Miguel Angel Jimenez a reculé à la 4e place, la faute à une carte de 73, bien moins bonne que lors du premier tour (67). L'Espagnol se trouve à la quatrième place à deux coups d'un duo américain composé de Steve Marino et Tom Watson. Ce dernier compte d'ailleurs cinq victoires au British Open, la dernière en 1983. Il s'était aussi imposé sur ce même parcours de Turnberry en 1977 au terme d'un mémorable duel contre Jack Nicklaus jusqu'au dernier putt du dernier trou. Watson en est encore loin cette année mais il a démontré qu'à 59 ans, il avait encore de bons restes. Avec un total de 135, soit cinq coups sous le par, il partage donc le leadership avec le très régulier Steve Marino (68).Côté Tricolore, le seul Thomas Levet a réussi à passer le cut. De justesse même puisque le Parisien termine à +4, après une carte de 73. Moins de réussite en revanche pour Raphaël Jacquelin. Déjà loin après le premier tour, le Lyonnais (+8) ne participera pas aux deux derniers tours.