Woods, retour heureux

  • A
  • A
Woods, retour heureux
@ Reuters
Partagez sur :

GOLF - L'Américain s'est dit très touché du bon accueil du public pour son retour.

GOLF - L'Américain s'est dit très touché du bon accueil du public pour son retour. Accueillis par des applaudissements nourris à Augusta (aux Etats-Unis, en Géorgie), lundi, Tiger Woods ne s'attendait pas à tant d'égards de la part du public pour son retour à la compétition. Après la révélation du scandale de ses relations extra-conjugales et une longue période - cinq mois - de retrait des terrains, le champion américain s'est dit "bouleversé par l'accueil que le public lui a réservé", lors d'une conférence de presse organisée en marge du tournoi du Masters. Plus tôt dans la journée, le Tigre avait pu s'entraîner devant une assistance bienveillante de près de 500 spectateurs. "Quel grand jour, s'est exclamé, Woods, en arrivant ici ce matin, je ne savais pas à quoi m'attendre. Le public n'aurait pas pu se montrer plus agréable ! Cela a été tout simplement un accueil incroyable, toute la journée sur l'ensemble du parcours". "Tellement de gamins m'ont admiré et tellement de supporteurs m'ont soutenu au fil des ans. Je veux juste leur dire merci, a poursuivi l'Américain. Le fait de traverser tout cela, ces derniers mois, cela m'a permis de mettre les choses en perspective et de voir combien je suis reconnaissant, ou plutôt combien j'ai manqué de reconnaissance envers les fans de golf". Au centre de l'attention, Tiger Woods souhaite toutefois faire profil bas auprès de ses homologues: "je tiens à présenter mes excuses aux joueurs pour tout ce qu'ils ont dû endurer durant les cinq derniers mois. [...] Je sais qu'ils ont été inondés de questions et j'aimerais leur dire qu'ils seront tranquilles après cette conférence de presse, qu'ils pourront se concentrer sur le golf." Woods: "Rien n'a changé, je suis ici pour gagner" Le lieu de son retour à la compétition, sur le tournoi qui l'avait vu remporter son premier Grand Chelem en 1997, n'a pas été choisi au hasard. L'Augusta National Golf Club est réputé pour la rigueur de ses règles de sécurité notamment en ce qui concerne l'environnement médiatique. "C'est un choix parfait pour recommencer. Les règles sont très strictes, il y aura probablement 30% de sécurité en plus, et si quelqu'un lui hurle dessus, ça ne durera pas longtemps", explique Jos Vanstiphout, préparateur belge bien connu du circuit professionnel, sur le site internet du JDD. Devant un parterre de journalistes limité à seulement 180 par les organisateurs, Tiger Woods est une nouvelle fois revenu sur l'épreuve qu'il a traversée durant les dernières semaines. "C'était difficile de me regarder dans le miroir et de voir à quel point je m'étais éloigné des valeurs et principes que mes parents m'avaient inculqués. J'ai retrouvé ma force. Le plus difficile a été que ma famille a été harcelée. Les photographes suivaient ma femme et mes enfants." Un mauvais souvenir qui n'a pas entamé l'appétit de vaincre du Tigre. "Rien n'a changé, je suis ici pour gagner. J'espère que les sensations reviendront rapidement". Verdict dès jeudi lors de l'ouverture officielle du tournoi.