Woods manque sa rentrée

  • A
  • A
Woods manque sa rentrée
Partagez sur :

2011 a mal commencé pour Tiger Woods. L'Américain a en effet terminé à une très modeste 44e place dimanche à Torrey Pines. C'est la première fois que "Le Tigre" ne termine pas dans le top 10 sur le parcours californien, où il s'est déjà imposé à sept reprises, notamment lors de l'US Open 2008. Déception également pour Phil Mickelson, qui a été battu sur ses terres par Bubba Watson.

2011 a mal commencé pour Tiger Woods. L'Américain a en effet terminé à une très modeste 44e place dimanche à Torrey Pines. C'est la première fois que "Le Tigre" ne termine pas dans le top 10 sur le parcours californien, où il s'est déjà imposé à sept reprises, notamment lors de l'US Open 2008. Déception également pour Phil Mickelson, qui a été battu sur ses terres par Bubba Watson. Tiger Woods a du pain sur la planche. Après une année 2010 cauchemardesque marquée par ses déboires conjugaux et un zéro pointé en termes de victoires, l'Américain espérait repartir du bon pied en 2011. Pour débuter sa saison, Le Tigre avait opté pour le Farmer Insurance Open disputé sur les greens de Torrey Pines, à San Diego. L'un des parcours préférés de l'ancien numéro un mondial, désormais classé au troisième rang, où il restait sur cinq succès consécutifs, dont sa victoire lors de l'US Open 2008. Mais, après un départ plutôt réussi, deux cartes de 69 lors des deux premiers tours, l'homme aux 14 Grands Chelems a bu la tasse lors des deux derniers tours (74 et 75) et plus particulièrement dimanche, où après cinq bogeys pour seulement deux birdies, il a fini à une 44e place bien décevante. "J'avais plutôt bien commencé, mais ça a empiré au niveau de mon swing. Ironie du sort, je me sentais de mieux en mieux avec le putter", a confié Woods sur le site de la PGA. Woods: "Je veux aller de l'avant""Nous avons encore certaines choses à travailler. J'en parle tous les soirs avec Sean (Foley, l'entraîneur canadien avec qui il a décidé de retravailler son swing), poursuit le Tigre. J'y arrive à l'entraînement, mais c'est plus difficile en compétition. J'ai encore du travail à faire, c'est cela qui est positif. J'ai pris des engagements et je ne veux pas regarder en arrière. Je veux aller de l'avant. C'est ce que j'essaye de faire". Lui aussi de retour sur les greens, Phil Mickelson a bien cru pouvoir s'imposer sur ses terres. Mais le natif de San Diego, en tête à l'issue du troisième tour, a dû laisser la victoire à Bubba Watson, qui, grâce à une carte de 67 dimanche lors du dernier tour, s'est imposé avec un petit coup d'avance. "J'ai travaillé sur mon mental cet hiver pour être plus précis et me concentrer plutôt sur mes performances que sur celles des autres a confié le Floridien de 32 ans après sa victoire. Ce succès prouve simplement que j'en suis capable". De son côté, Tiger Woods tentera de retrouver la même sérénité lors du Dubai Desert Classic, qui débutera le 10 février prochain.