Woods et point final

  • A
  • A
Woods et point final
Partagez sur :

La Presidents Cup reste entre les mains des Etats-Unis, qui ont dominé dimanche à Melbourne l'équipe du reste du monde (19-15) pour la septième fois en neuf éditions. Les Américains, qui ont fait la course en tête depuis le début de la compétition, peuvent remercier Tiger Woods, qui leur a apporté le point décisif.

La Presidents Cup reste entre les mains des Etats-Unis, qui ont dominé dimanche à Melbourne l'équipe du reste du monde (19-15) pour la septième fois en neuf éditions. Les Américains, qui ont fait la course en tête depuis le début de la compétition, peuvent remercier Tiger Woods, qui leur a apporté le point décisif. L'Australie réussit plutôt bien à Tiger Woods. L'ancien numéro un mondial, qui avait terminé troisième de l'Open d'Australie il y a une semaine, a confirmé à Melbourne qu'il avait encore son mot à dire sur les greens. Pas forcément au mieux lors des deux premiers jours de la Presidents Cup, l'Américain a redressé la barre samedi et offert la victoire à l'équipe des Etats-Unis dimanche contre le reste du monde (19-15). C'est en effet le "Tigre" qui, en battant l'Australien Aaron Baddeley (4 et 3), a apporté aux siens le point décisif, celui d'une septième victoire américaine en neuf éditions. "Ça fait du bien, a-t-il réagi. J'espérais vraiment que ça ne se joue pas sur mon match." Cela aurait pu se jouer avant, tant les Américains avaient pris de l'avance depuis le début de la compétition. Mais Ryo Ishikawa, vainqueur de Bubba Watson (3 et 2), Charl Schwartzel, tombeur de Justin Johnson (2 et 1) puis Kim Kyung-Tae, meilleur que Webb Simpson (1 up) ont relancé le suspense en remportant dans la matinée trois duels consécutifs. David Toms, devant Robert Allenby (7 et 5), et Jim Furyk, aux dépens d'Ernie Els (4 et 3), ont ensuite remis les Etats-Unis sur les bons rails, ceux du succès, laissant à Tiger Woods le soin de terminer le travail. ETATS-UNIS 19 - EQUIPE INTERNATIONALE 15 Dimanche Hunter Mahan (USA) bat Jason Day (AUS) 5 et 3 Ryo Ishikawa (JAP) bat Bubba Watson (USA) 3 et 2 Charl Schwartzel (AFS) bat Dustin Johnson (USA) 2 et 1 Kim Kyung-Tae (COR) bat Webb Simpson (USA) 1 up Nick Watney (USA) bat K.J. Choi (COR) 3 et 2 David Toms (USA) bat Robert Allenby (AUS) 7 et 5 Geoff Ogilvy (AUS) bat Bill Haas (USA) 2 up Jim Furyk (USA) bat Ernie Els (AFS) 4 et 3 Adam Scott (AUS) bat Phil Mickelson (USA) 2 et 1 Tiger Woods (USA) bat Aaron Baddeley (AUS) 4 et 3 Retief Goosen (AFS) bat Matt Kuchar (USA) 1 up Steve Stricker (USA) bat Y.E. Yang (COR) 2 et 1 Samedi Quatre balles Goosen/Schwartzel bat Simpson/Watson (2 et 1) Kim/Yang bat Woods/Johnson (1 up) Ogilvy/Choi bat Stricker/Kuchar (1 up) Mahan/Haas bat Baddeley/Day (2 et 1) Furyk/Watney bat Scott/Els (1 up) Foursomes Simpson/Watson bat Allenby/Ogilvy (3 et 2) Els/Ishikawa bat Haas/Kuchar (1 up) Mahan/Toms bat Goosen/Schwartzel (5 et 4) Woods/Johnson bat Scott/Choi (3 et 2) Mickelson/Furyk bat Baddeley/Day (2 et 1) Vendredi Watson/Simpson bat Els/Ishikawa (2 et 1) Mickelson/Furyk bat Scott/Kim (2 et 1) Stricker/Kuchar bat Yang/Allenby (4 et 3) Baddeley/Day bat Johnson/Woods (1 up) Ogilvy/Choi bat Haas/Watney (1 up) Goosen/Schwartzel bat Mahan/Toms (2 et 1) Jeudi Watson/Simpson bat Els/Ishikawa (4 et 2) Haas/Watney partage avec Ogilvy/Schwartzel Johnson/Kuchar partage avec Baddeley/Day Mickelson/Furyk bat Goosen/Allenby (4 et 3) Mahan/Toms bat Kim/Yang (6 et 5) Woods/Stricker perd contre Scott/Choi (7 et 6)