Woods dans le coup

  • A
  • A
Woods dans le coup
@ Reuters
Partagez sur :

GOLF - Avec une carte de 68, l'Américain pointe 7e ex æquo après le 1er tour à Augusta.

GOLF - Avec une carte de 68, l'Américain pointe 7e ex æquo après le 1er tour à Augusta. Il était attendu, et il n'a pas déçu. Tiger Woods a rassuré ses fans jeudi lors du premier tour du Masters d'Augusta. Il a même fait mieux que ça puisque pour la première fois en seize apparitions dans ce tournoi qui l'a fait roi en 1997, l'Américain a joué moins de 70 coups pour son entrée en matière en rendant une carte de -4 (68). Après 144 jours d'absence sur les greens du PGA Tour, absence due à ses problèmes conjugaux, ce come-back est une réussite. "Je me suis senti vraiment bien, juste d'être ici pour me remettre dans le rythme et faire mon travail, a-t-il déclaré à la presse, ravi de l'accueil qui lui a réservé le public. Ça a été incroyable toute la journée. Je ne les avais pas entendu crier si fort mes autres années ici." C'est sous des "Allez Tiger" et "Tiger, on t'aime", et malgré quelques moqueries aperçues dans le ciel, que l'homme aux quatorze Majeurs a évolué du matin au soir, preuve que l'affaire qui a secoué son couple ces cinq derniers mois n'a pas altéré sa cote de popularité. A deux longueurs du leader, Fred Couples Malgré un bogey sur la première moitié du parcours, Tiger Woods a compensé par deux birdies et un eagle au huitième trou pour se retrouver avec trois coups d'avance sur le par à mi-parcours. S'il a encore donné un coup de trop aux 10e et 14e trou, il s'est offert un birdie au 13e et a dompté le 15e d'un eagle, en saluant la foule avec sa casquette après chaque trou. "Je suis très heureux, a-t-il ajouté. J'ai bien tapé dans la balle. J'ai juste raté quelques putts. Si j'avais mieux putté, ça aurait pu être un premier tour vraiment très spécial." S'il avait été plus précis, le "Tigre" aurait en effet pu prendre la tête du classement, occupée par le surprenant américain Fred Couples, vainqueur de l'épreuve en 1992, qui a rendu une carte de 66, six coups sous le par. Un leader qui devance d'une longueur cinq golfeurs, parmi lesquels Tom Watson, Phil Mickelson et Lee Westwood (67). Des concurrents que Tiger Woods va devoir vite réapprendre à maîtriser s'il veut frapper un grand coup pour son retour à la compétition. Histoire de tourner une bonne fois pour toute cette douloureuse page extra-sportive.