Winnipeg a retrouvé ses Jets

  • A
  • A
Winnipeg a retrouvé ses Jets
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants de l'actualité en NHL. Winnipeg a retrouvé ses Jets, 15 ans après le dernier match de la Ligue nord-américaine dans la province du Manitoba. Le délai a été encore plus long pour attendre le but d'un Français dans le championnat, mais Stephane Da Costa a mis fin à la série. Quant à Sidney Crosby, son retour sur la glace avec Pittsburgh ne saurait tarder.

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants de l'actualité en NHL. Winnipeg a retrouvé ses Jets, 15 ans après le dernier match de la ligue nord-américaine dans la province du Manitoba. Le délai a été encore plus long pour attendre le but d'un Français dans le championnat, mais Stephane Da Costa a mis fin à la série. Quant à Sidney Crosby, son retour sur la glace avec Pittsburgh ne saurait tarder. LA STAT : 15 L'attente fut longue pour les fans de Winnipeg. Mais 15 ans plus tard, les Jets sont de retour dans le Manitoba. Le dernier match disputé par les anciens Winnipeg Jets avait même été disputé il y a un peu plus de 15 ans, le 28 avril 1996. Detroit était alors venu l'emporter (4-1), et la franchise avait ensuite déménagé vers Phoenix. Si les nouveaux Jets ont pu voir le jour, c'est cette fois grâce au déménagement des Thrashers d'Atlanta. Le Canada obtient ainsi sa septième équipe de la NHL... Montréal a gagné ce match du revival dans la nuit de dimanche à lundi (4-1), mais peu importe, l'essentiel était ailleurs. La recrue Tanner Glass le sait, lui qui a assisté au traditionnel show de pré-saison à Montréal jeudi dernier, et a relaté l'évènement sur son compte Twitter: "J'étais déjà excité avant, mais quand j'ai entendu Bachman et Turner chanter "We just got back the Jets", j'en ai eu des frissons." Petite précision utile: Bachman et Turner sont deux chanteurs de hard-rock originaires de Winnipeg. LE JOUEUR : Stephane Da Costa (Ottawa Senators) Philippe Bozon avait ouvert la brèche, durant son passage de 1992 à 1995. Désormais, le natif de Chamonix n'est plus le seul Français à avoir marqué en NHL. Stephane Da Costa, conservé dans l'effectif des Senators d'Ottawa, a en effet inscrit son premier but dans le championnat nord-américain, lors de la défaite de son équipe à Toronto (5-6). Après Bozon et Huet, Da Costa est aussi devenu le troisième joueur français à évoluer en NHL. Présent aux Etats-Unis depuis cinq ans, et ses débuts dans la North American Hockey League (NAHL) avec les Texas Tornado, le Francilien est parti la saison suivante à Sioux City, dans la franchise des Musketeers. L'espoir français a rejoint la NCAA en 2009, dans l'équipe de Merrimack College, avant donc de connaître la consécration deux ans plus tard. L'avenir lui appartient. A l'équipe de France d'en profiter, aussi. LA PHRASE : "Il faut d'abord que je me fasse frapper", Sidney Crosby (Pittsburgh Penguins) Sidney Crosby n'a jamais été aussi proche de reprendre la compétition. Victime d'une commotion cérébrale en janvier 2011, la star des Penguins a repris l'entraînement jeudi. Certaines rumeurs l'annonçaient même partant pour le match de cette nuit face à Washington (perdu 2-3 après prolongation), mais l'attaquant et capitaine de Pittsburgh n'en est plus à quelques jours près. "C'est un pas dans la bonne direction, a-t-il déclaré jeudi à Radio-Canada. On verra comment ça évolue dans les prochains jours." En fait, Crosby attend surtout que ses coéquipiers... se défoulent sur lui ! "Quand un coéquipier revient de blessure, on est un peu hésitant et c'est normal. Je devrais peut-être faire un petit quelque chose pour les inciter à me frapper, pour les enrager un peu (...) Il faut d'abord que je me fasse frapper." Le message a le mérite d'être clair. Il va maintenant falloir en trouver un qui veuille bien se dévouer... LE FLOP : Boston Bruins Le champion en titre s'attendait forcément à fêter son titre en grande pompe, pour l'ouverture de la saison dans sa patinoire, face à Philadelphia. Peine perdue, et petite désillusion pour les Bruins, qui ont concédé leur première défaite face aux Flyers (1-2). Après avoir hissé haut dans le TD Garden la fameuse bannière qui revient de droit aux détenteurs de la Stanley Cup, les hommes de Claude Julien ont donc déchanté. D'autant que la suite n'a pas été beaucoup plus glorieuse... Suite à une victoire contre Tampa Bay (4-1), Boston s'est incliné contre Colorado (0-1), puis à Carolina (2-3). Le coach des Bruins sait désormais à quoi s'en tenir. "Les équipes qui viendront ici travailleront encore plus dur, déclarait ainsi Julien après la défaite contre Colorado (dans la nuit de dimanche à lundi), dans des propos relayés sur le site de la NHL. On a été bousculé par une équipe qui avait plus faim que nous." Ou la difficulté d'assumer son nouveau statut. LE TOP : Detroit Red Wings Au terme de la première semaine, les rênes de la NHL sont tenus conjointement par trois équipes: Detroit, Washington et Philadelphia, qui ont tous les trois remporté leurs trois premiers matches, sans concéder la moindre défaite pour le moment. Mention spéciale, toutefois, aux Red Wings, qui se sont montrés particulièrement solides alors que les Capitals, par exemple, ont déjà encaissé 10 buts. Les joueurs du Michigan n'ont été trompés qu'à trois reprises, avec notamment un succès autoritaire dans la nuit de jeudi à vendredi face au vice-champion en titre, Vancouver (2-0), assorti d'un blanchissage pour Howard avec 25 arrêts. Sur la glace de Colorado (victoire 3-0), cinq jours plus tôt, Ty Conklin avait fait encore mieux dans son but avec 29 sauvetages. Après une première victoire inaugurale contre Ottawa (5-3), les Red Wings sont sur les rails. Mais le chemin est encore long pour effacer leur élimination en demi-finales de conférence la saison passée, par San Jose.