William, prince épris de sport

  • A
  • A
William, prince épris de sport
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le futur marié aime le sport, et en particulier le football. Beckham sera présent à la noce.

Stress, pression, tension... Les heures qui attendent le Prince William, qui doit épouser vendredi Kate Middleton, s'annoncent particulièrement sportives. Ça tombe bien, le fils aîné du prince Charles aime le sport. Comme beaucoup de Britanniques, il l'a pratiqué très tôt, à l'école puis à l'université, et notamment à Eton.

Là-bas, il a joué au "wall game", un sport mélangeant football et rugby, et qui, comme son nom l'indique, consiste à placer une balle contre un mur afin de marquer des points. Il s'agit là d'un résumé car, comme l'expliquait le Telegraph, le "wall game" dispose de règles "aussi compliquées que le Quidditch" dans la série Harry Potter...

Ami avec Beckham

Autre sport traditionnel chez les Anglo-Saxons, le polo a les faveurs de William. Plusieurs vidéos sur Internet le montrent en train d'y jouer, dans ce qui tient autant de l'amusement que de la représentation. Car, quand on est le deuxième dans l'ordre de succession au trône britannique, on a forcément quelques responsabilités. Et le sport en fait partie.

William jouant au polo (930x620)

© MAXPPP

Ainsi, le Prince William est président de la Fédération anglaise de foot. En sa qualité de prince de Galles, il est également vice-président de la fédération galloise de rugby. Et le prince William met régulièrement la main à pâte. Ce fut le cas notamment lors de la campagne (infructueuse) de l'Angleterre pour obtenir la Coupe du monde de foot 2018, une campagne qu'il a menée aux côtés du premier ministre David Cameron et de David Beckham.

Fan d'Aston Villa

C'est à cette occasion que le prince William, supporter d'Aston Villa (club de Birmingham), s’est lié d'amitié avec le joueur du Los Angeles Galaxy, invité au mariage en compagnie de sa femme, Victoria. C'est le cas également du rugbyman gallois Gareth Thomas, célèbre pour avoir fait son "coming-out" en décembre 2009.

Egalement invité, l'Irlandais Brian O'Driscoll ne sera finalement pas de la partie, laissant à sa femme le soin de représenter l'Irlande. En attendant, le meilleur marqueur d'essais de l'histoire des VI Nations a parlé de William comme d'un "homme charmant" et "ouvert". Le futur marié a également reçu les meilleurs vœux du président de la Fédération internationale de football, Sepp Blatter, qui a souligné la "passion" et l'"engagement" de William. L'an prochain, le prince héritier aura l'occasion d'augmenter encore un peu plus sa popularité dans le monde du sport, lors des JO de Londres. Avec sa femme à ses côtés.