Wilkinson n'a rien pu faire

  • A
  • A
Wilkinson n'a rien pu faire
Partagez sur :

RUGBY - Malgré les neuf points de Wilkinson, l'Australie a battu l'Angleterre à Twickenham (18-9).

De retour sous le maillot du XV de la Rose, Jonny Wilkinson a inscrit tous les points de sa sélection samedi à Twickenham lors du test-match face à l'Australie. Mais cela n'a pas suffi pour venir à bout de solides Wallabies, vainqueurs 18-9 grâce à deux essais de Genia et Ashley-Cooper.Si un Angleterre-Australie a toujours une saveur particulière, ce premier test-match de novembre entre les deux meilleurs ennemis l'était encore plus, et ce en raison d'un seul homme. Jonny Wilkinson effectuait en effet son retour au sein du XV de la Rose à l'occasion de cette rencontre de prestige, dix-huit mois après sa dernière apparition internationale face à... l'Australie. Un souvenir toujours vivace pour Wilko, qui avait acquis son rang de superstar d'un drop magistral en finale du Mondial 2003 face à ces mêmes Wallabies. Mais le héros a peut-être été un peu trop admiré par ses coéquipiers samedi.Dès la 3ème minute, l'ouvreur toulonnais, nullement perturbé par le passage des 17 000 places de Mayol aux 82 000 de Twickenham, passe un drop parfait à trente-cinq mètres plein axe. Après un plaquage de Hynes sur Monye (placé à l'arrière pour remplacer Armitage blessé), Wilkinson enchaîne en passant une première pénalité sur la ligne des vingt-deux mètres côté gauche (6-0, 7e). Dans son jardin, Wilkinson est euphorique et manque de peu une nouvelle tentative de pénalité à cinquante mètres, qui échoue sur le poteau gauche (11e).Mais l'Australie parvient petit à petit à profiter des errances défensives anglaises. Genia inscrit plutôt logiquement le premier essai de la partie sur le cinquième temps de jeu d'une longue séquence australienne, suite à une désorganisation générale de la défense britannique (6-5, 21e). Giteau, assez discret par ailleurs, ne transforme pas et Wilkinson peut à nouveau sortir de sa tanière pour passer sa deuxième pénalité personnelle sous les poteaux (9-5, 25e).Le réveil de GiteauAprès un début de partie plutôt animé grâce à ce show Wilkinson, le jeu s'appauvrit franchement et la défense anglaise doit s'employer face à la domination globale des Wallabies. Giteau passe sa première pénalité en début de seconde période (9-8, 45e) et les Australiens, dans le dur après leur dernière place au Tri-Nations et six défaites sur leurs sept derniers matches, continuent de faire le jeu.Bell écroule la mêlée à l'entrée de ses vingt-deux mètres côté droit, une faute qui permet à un Giteau mieux réglé au pied de donner l'avantage aux siens (9-11, 59e). Malgré quelques rares tentatives individuelles, les Anglais manquent d'idées à l'image de ce drop précipité et complètement manqué de Wilkinson (65e), symbole du retournement de situation. A dix minutes de la fin, Ashley-Cooper achève les hommes de Martin Johnson en aplatissant en force dans le coin gauche, malgré le retour de Monye et Cueto (9-18, 71e). Les Wallabies n'ont plus qu'à contenir les dernières offensives britanniques, encore trop désordonnées. Déjà victorieuse l'an passé (28-14), l'Australie va finir par aimer Twickenham. Ses habitués pourraient eux commencer à s'impatienter, au vu de l'ampleur du chantier pour le XV de la Rose.