Westwood coupé, Kaymer relégué

  • A
  • A
Westwood coupé, Kaymer relégué
Partagez sur :

L'occasion était belle pour Martin Kaymer de s'emparer du fauteuil de n°1 mondial à Doha. Mais l'Allemand, mal parti jeudi et relégué après deux tours à dix longueurs du leader du Qatar Masters, l'Autrichien Markus Brier, aura du mal à profiter de la contre-performance de Lee Westwood, victime du cut, une première depuis un an sur le circuit. A noter la belle 10e place de Victor Dubuisson.

L'occasion était belle pour Martin Kaymer de s'emparer du fauteuil de n°1 mondial à Doha. Mais l'Allemand, mal parti jeudi et relégué après deux tours à dix longueurs du leader du Qatar Masters, l'Autrichien Markus Brier, aura du mal à profiter de la contre-performance de Lee Westwood, victime du cut, une première depuis un an sur le circuit. A noter la belle 10e place de Victor Dubuisson. Steve Stricker, Retief Goosen, Anthony Kang ou encore Paul Casey, Sergio Garcia et Henrik Stenson, qui ont l'habitude de sévir sur le circuit américain, n'avaient pas fait le déplacement pour rien. S'ils ont déserté le PGA Tour le temps d'un week-end, ce n'est pas pour visiter Doha ni même faire un tour dans le désert qatari mais pour les gros points mis en jeu lors de cette étape du circuit européen. Cinquante points mondiaux offerts au vainqueur, ça vaut le détour. Et ça rendait d'autant plus alléchant le duel entre Lee Westwood, l'actuel n°1 mondial, et son pressant dauphin, Martin Kaymer. Le vent a balayé tout suspense. Mal parti jeudi (77) dans les bourrasques, l'Allemand a perdu tout espoir de bien figurer dans ce tournoi, et donc de déloger l'Anglais de son fauteuil de n°1 mondial. D'autant plus dommage que, pour la première fois depuis un an et sa première sortie de la saison 2010, à Abu Dhabi cette fois-ci, le meilleur joueur du monde sans victoire en Grand Chelem n'a pas passé le cut. Pour un coup de trop, comme d'ailleurs Kang, Todd Hamilton, Raphaël Jacquelin ou encore Christian Cévaër, le Britannique a quitté la scène ce vendredi. Un tournoi dominé après deux tours par l'Autrichien Markus Brier qui compte, à -7 au total, un coup d'avance sur le Sud-Africain Darren Fichardt (-6) et deux sur la triplette Björn-Karlsson-Finch (-5). A noter la présence à la 10e place (-2), à cinq coups de l'homme de tête, du jeune prodige français Victor Dubuisson qui sera accompagné ce week-end de Jean-Baptiste Gonnet (22e, par), Romain Wattel (33e, +1), Grégory Bourdy et Grégory Havret (47e, +2).