Westwood a du cran

  • A
  • A
Westwood a du cran
Partagez sur :

Francesco Molinari a conservé vendredi la tête du HSBC Champions de Shanghai à l'issue du 2e tour. L'Italien (-9) garde un coup d'avance sur Lee Westwood bien accroché à sa place de numéro un mondial, Tiger Woods et Phil Mickelson se trouvant à quatre longueurs de l'Anglais. Martin Kaymer, autre prétendant au trône occupé par Westwood, pointe à six coups de Molinari. Le Français Grégory Bourdy est 58e (+3).

Francesco Molinari a conservé vendredi la tête du HSBC Champions de Shanghai à l'issue du 2e tour. L'Italien (-9) garde un coup d'avance sur Lee Westwood bien accroché à sa place de numéro un mondial, Tiger Woods et Phil Mickelson se trouvant à quatre longueurs de l'Anglais. Martin Kaymer, autre prétendant au trône occupé par Westwood, pointe à six coups de Molinari. Le Français Grégory Bourdy est 58e (+3). Il a levé le mystère. Avec un seul tournoi disputé sur les trois derniers mois, Lee Westwood partait un peu dans l'inconnu cette semaine à Shanghai. Visiblement, l'Anglais s'est bien remis d'une blessure à un mollet, assumant pour l'instant son nouveau statut de numéro un mondial, endossé lundi. A mi-parcours du HSBC Champions, Lee Westwood a montré une belle résistance à la pression, lui qui a conservé vendredi sa deuxième place provisoire (-8), à une longueur du leader, Francesco Molinari (-9). "Mon jeu est globalement compétitif. C'est une bonne performance après mes deux premiers tours. Comme je le disais, je ne savais pas très bien à quoi m'attendre et je suis agréablement surpris de la manière avec laquelle j'ai joué", commentera l'Anglais. Très ambitieux avant l'épreuve, au point d'annoncer qu'il serait en Chine pour l'emporter, Tiger Woods n'est pas totalement satisfait de sa prestation sur le Sheshan International Golf club. Cinq bogeys, pour autant de birdies, sont venus quelque peu noircir la carte du Tigre dans ce deuxième tour avec des regrets notamment sur les quatre par 5 du parcours dont celui du 18 (bogey, par, birdie, par). "Mon score aurait pu être pire mais il aurait pu être bien meilleur aussi", admet l'ex-numéro un mondial, à cinq coups de Molinari. A l'instar de Phil Mickelson (-4). L'autre prétendant au trône, Martin Kaymer, va mieux même s'il n'affiche pas une forme éblouissante. On avait quitté l'Allemand dans le par jeudi (72), il a rebondi en signant 69 pour un total de -3. Ernie Els, lui, a fait nettement mieux, tout simplement le meilleur score du jour (65). Le grand Sud-Africain, discret après le premier tour (35e), appartient à un trio de chasseurs en compagnie de son compatriote Van Zyl et l'Ecossais Ramsay, à deux coups de Molinari. L'épreuve chinoise offre un véritable intérêt, au delà de savoir qui sera numéro un mondial dimanche. La course à la victoire est également indécise.