Wenger: "L'OM m'a fait bonne impression"

  • A
  • A
Wenger: "L'OM m'a fait bonne impression"
Partagez sur :

Soulagé après la victoire de ses Gunners sur l'OM, mercredi soir, dans le cadre de la Ligue des champions (0-1), Arsène Wenger a tenu à rendre hommage à une équipe olympienne apparue méritante à ses yeux. S'il admet avoir rencontré la réussite dans son coaching, le manager d'Arsenal ne boude cependant pas son plaisir, soulignant l'évolution d'un groupe en reconstruction.

Soulagé après la victoire de ses Gunners sur l'OM, mercredi soir, dans le cadre de la Ligue des champions (0-1), Arsène Wenger a tenu à rendre hommage à une équipe olympienne apparue méritante à ses yeux. S'il admet avoir rencontré la réussite dans son coaching, le manager d'Arsenal ne boude cependant pas son plaisir, soulignant l'évolution d'un groupe en reconstruction. On imagine que cette victoire à l'arraché est un soulagement pour vous... Nous avons eu du mal à entrer dans le match car l'OM pressait haut en première période. Petit à petit, nous avons tout de même pris le contrôle du jeu, et nous avons davantage maîtrisé la seconde période. Les Marseillais ont bien défendu mais ils n'ont eu que très peu d'occasions. Ils semblaient d'ailleurs se satisfaire du match nul. C'est dur pour eux car comme nous, ils ne sont pas au mieux dans leur championnat mais c'est le sport. Est-ce un succès décisif en vue des huitièmes de finale selon vous ? Non, je ne crois pas que nous ayons beaucoup progressé vers les huitièmes de finale aujourd'hui. L'important était de gagner, voilà tout. Le match retour chez nous dans quinze jours risque en revanche d'être décisif. Au-delà des trois points, que représente cette victoire à vos yeux ? Nous avons traversé pas mal d'orages ces temps-ci mais quand on y regarde de plus près, nous n'avons perdu qu'un de nos cinq derniers matches. Alors ce n'est pas si mal que ça... Il ne faut pas oublier que nous sommes une équipe en reconstruction. "Ça fait partie du jeu" Vos trois remplaçants sont impliqués sur le but... Oui, c'est ce genre de choses qui rendent un entraîneur heureux... et chanceux ! Il y a tout de même un bémol: la blessure de Jenkinson, touché au genou. On ignore ce qu'il a. Quelle est la place du facteur chance dans cette victoire ? Ce soir, c'est vrai que nous sommes un peu chanceux mais ce n'est pas toujours le cas. Ça fait juste partie du jeu. Nous avons perdu deux points contre Dortmund dans les dernières secondes, par exemple. Je ne crois pas que nous soyons plus chanceux que d'autres. Pensez-vous que Marseille ait le potentiel pour rejoindre les huitièmes de finale cette saison ? Il faut déjà que nous, nous y soyons... Après, l'OM m'a fait bonne impression ce soir. Les Marseillais se sont montrés intelligents sur le plan défensif et disciplinés. Comme nous, ils manquent simplement de confiance, notamment dans les trente derniers mètres. Ils ont eu beaucoup d'intentions de jeu mais peu d'occasions. Ça a été un match bloqué tactiquement. Nous avons bien essayé de jouer mais sans jamais réellement mettre Marseille hors de position. Ça a sans doute laissé les spectateurs sur leur faim.