Wenger joue la prolongation

  • A
  • A
Wenger joue la prolongation
@ Reuters
Partagez sur :

ANGLETERRE - Arsène Wenger entraînera Arsenal jusqu'en 2014.

ANGLETERRE - Arsène Wenger entraînera Arsenal jusqu'en 2014. "Je suis très heureux car Arsenal est le club que j'aime et c'est là où j'ai envie de réussir de grandes choses et de continuer à développer l'équipe." Arsène Wenger est tout sauf rassasié. Arrivé en 1996 sur le banc des Gunners, l'entraîneur français a décidé de prolonger son contrat à un an du terme de ce dernier. L'Alsacien poursuivra donc sa mission jeunesse et beau jeu dans l'un des clubs phares de la capitale anglaise jusqu'en 2014. Le natif de Strasbourg aura alors près de 65 ans et l'heure sera peut-être venue de tirer sa révérence. En attendant, l'ancien entraîneur de Nancy ou de Monaco est bel et bien là et ravi de continuer l'aventure dans un club qui n'aura pas à vivre les rumeurs d'un nouvel entraîneur et les perturbations qui en découlent. "C'est une décision importante à ce stade de la saison pour donner de la stabilité et penser au futur du club", indique Wenger sur le site officiel d'Arsenal. Capable de résister aux velléités de départ de Cesc Fabregas et de conserver la plupart de ses cadres, Arsène Wenger aborde sa quinzième saison à Londres conforté dans son rôle de manager. "Les années qui viennent seront décisives" Un crédit immense forgé au fil du temps grâce à la révolution opérée par le technicien tricolore dans le club londonien. Passée en quelques années d'une équipe rugueuse au jeu typiquement anglais à une formation technique misant sur la jeunesse pour développer un jeu léché fait de passes courtes et de mobilité, Arsenal doit beaucoup à Arsène Wenger, à commencer par trois titres de champion d'Angleterre glanés en 1998, 2002 et 2004. Mais voilà, l'étoile des Gunners a perdu de son brillant depuis 2005, année de la dernière conquête d'un trophée avec une victoire en Coupe d'Angleterre. Cinq longues années de disette qui ont malgré tout fragilisé Wenger, attendu au tournant cette saison. "Je pense que les années qui viennent seront décisives", estime l'entraîneur passé par le club japonais de Nagoya Grampus. "Mais ce seront également des années excitantes car l'équipe a muri. Il y a un énorme potentiel et je veux démontrer que nous avons pris les bonnes décisions et que nous pouvons gagner." Premier test grandeur nature, dimanche à Liverpool pour l'ouverture de la saison de Premier League.