Webber sort, Hamilton déroule

  • A
  • A
Webber sort, Hamilton déroule
Partagez sur :

Dans la lignée de sa victoire en Allemagne, Lewis Hamilton a réalisé le meilleur temps des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Hongrie. Ces premiers essais, outre les traditionnels longs relais pour travailler sur les pneus Pirelli, ont surtout été marqués par la sortie de piste de Mark Webber endommageant sa Red Bull.

Dans la lignée de sa victoire en Allemagne, Lewis Hamilton a réalisé le meilleur temps des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Hongrie. Ces premiers essais, outre les traditionnels longs relais pour travailler sur les pneus Pirelli, ont surtout été marqués par la sortie de piste de Mark Webber endommageant sa Red Bull. Une belle figure conclue par deux pirouettes... S'il n'avait pas lourdement heurté le mur à la sortie du virage 9 avant d'effectuer deux têtes à queue, Mark Webber aurait sans doute souri à la vue de son incartade dans l'herbe, un an après son succès sur ce même Hungaroring. Bien-sûr, l'essentiel est qu'il y ait au final plus de peur que de mal, le pilote australien pouvant participer à la deuxième séance d'essais libres dès l'après-midi. L'actuel abonné à la troisième place (il reste sur quatre troisièmes positions consécutives en Grand Prix !) aura au final perdu un peu de temps, ne pouvant participer à la fin de la première séance en raison des dégâts sur sa RB7 au museau arraché. Forcément préjudiciable à l'heure de tester les gommes Pirelli apportées, en l'occurrence les tendres et supertendres, une première par forte température comme c'est souvent le cas à Budapest. Lewis Hamilton, lui, n'a pas trainé. Vainqueur dimanche au Nürburgring, le Britannique a dominé les deux séances sur un tracé tortueux qu'il confiait apprécier cette semaine. En plus de réaliser quelques tours rapides (1'21"018 l'après-midi, à 1"4 de la pole de Vettel l'an passé), le pilote McLaren a surtout cherché à enchaîner les rondes sur le court tracé hongrois. Nombreux sont les pilotes à avoir ainsi approché les 40 tours alors que la course dimanche n'en comportera "que" 70. Bruno Senna a lui réalisé des essais solides au volant de la Lotus-Renault habituellement pilotée par Heidfeld. Autre enseignement de cette première journée, le choix des pneus sera déterminant puisque les écuries ont pu noter un écart d'une seconde au tour entre les tendres et les supertendres. Forcément cornélien alors que le dépassement est toujours aussi délicat à opérer sur le Hungaroring... Les qualifications samedi n'en auront que plus de saveur.