Webber sans trembler

  • A
  • A
Webber sans trembler
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Leader de bout en bout, Mark Webber a remporté le GP d'Espagne devant Alonso et Vettel.

F1 - Leader de bout en bout, Mark Webber a remporté le GP d'Espagne devant Alonso et Vettel.Pas deux fois... Après une relative déception en Malaisie, avec une deuxième place finale malgré la pole position, cette fois, Mark Webber a joué des coudes au premier virage, il a tenu sa première place devant son coéquipier, Sebastian Vettel, Lewis Hamilton et Fernando Alonso, les seuls à tenir son rythme. Mais tour après tour, l'Australien a creusé un écart rapidement devenu irrémédiable. La situation de la course lui a donné le petit coup de pouce nécessaire puisque contrairement à la séance de qualifications, il n'y avait pas une seconde pleine d'écart entre la RB6 et les autres monoplaces. Cela a coûté cher à Sebastian Vettel. Car au bout d'un premier relais assez rapide avec des gommes tendres, Lewis Hamilton avait si bien su s'accrocher qu'il est tout simplement passé devant à la faveur du changement de gommes. C'est passé tout juste puisque le pilote McLaren est sorti des stands au 17e tour avec Vettel qui déboulait et Chandhok au ralenti pour les laisser passer. Résultat : une chaude lutte avec Vettel contraint de court-circuiter le virage pour éviter l'accrochage... Un premier arrêt qui a indirectement profité à un Michael Schumacher revigoré et qui a croqué Jenson Button. Les deux hommes ont d'ailleurs offert une lutte énorme pendant tout le reste de la course ! Crevaison pour HamiltonDevant, Mark Webber a profité de toutes ces luttes pour prendre ses aises. Et pour cause, avec Lewis Hamilton intercalé, il a pu aligner les tours rapides sans se soucier de la présence forcément envahissante de Vettel coincé derrière le Britannique. Derrière Webber et le duo Hamilton-Vettel, Alonso était le seul à rester dans le même tempo pour le plus grand plaisir du public. Des spectateurs qui ont été particulièrement gâtés par la suite. Car à force de "pousser" sa monoplace, Sebastian Vettel a été contraint de baisser de pied. Un tout droit l'a contraint à changer de gommes, ce qui a offert la 3e place à Fernando Alonso. Le problème a été rapidement identifié par son équipe : les freins ! Ses ingénieurs n'ont ensuite eu de cesse de calmer ses ardeurs, lui rappelant de baisser de rythme à chaque boucle puisqu'il ne risquait rien des pilotes venus de derrière. Vettel n'est cependant pas resté longtemps au pied du podium. Car la malchance a frappé la McLaren de Lewis Hamilton victime d'une crevaison spectaculaire de son pneu avant gauche. A un tour du terme, c'est vraiment très dur. D'autant que le champion du monde 2008 avait été méritant jusque-là. Mais si Vettel en a profité pour se hisser au 3e rang, Fernando Alonso, lui, s'est d'un seul coup retrouvé deuxième ! Un résultat inespéré pour le taureau des Asturies les bras levés sur sa F10 à l'arrivée. L'Espagnol en profite également pour grignoter quelques gros points et revenir à seulement trois longueurs de Button, toujours leader malgré une course délicate passée derrière Schumacher. Un Michael Schumacher dépassé en Chine et qui a cette fois pleinement profité des améliorations apportées sur sa Mercedes pour revenir dans le coup. Meilleure qualification et meilleure course en 2010 avec une belle quatrième place à l'arrivée. Jenson Button a pourtant tout tenté pour le dépasser, il n'a jamais réussi et termine finalement à la 5e place juste devant un Felipe Massa revenu dans ses roues mais qui perd encore du terrain sur Alonso au sein de l'écurie Ferrari.