Webber, l'avenir en rouge

  • A
  • A
Webber, l'avenir en rouge
Partagez sur :

Contrairement à ce que laissait entendre Helmut Marko en Hongrie, Mark Webber devrait prolonger sa collaboration avec Red Bull dans les prochains jours. Alors que le consultant de l'écurie autrichienne annonçait le retrait imminent du pilote australien, Christian Horner, le directeur du team en personne, table sur un renouvellement de contrat pour 2012.

Contrairement à ce que laissait entendre Helmut Marko en Hongrie, Mark Webber devrait prolonger sa collaboration avec Red Bull dans les prochains jours. Alors que le consultant de l'écurie autrichienne annonçait le retrait imminent du pilote australien, Christian Horner, le directeur du team en personne, table sur un renouvellement de contrat pour 2012. "Webber prendra probablement sa retraite à la fin de la saison." Sur la chaine de télévision australienne One, en marge du Grand Prix de Hongrie couru le week-end dernier, Helmut Marko ne donnait pas cher de la combinaison Red Bull de Mark Webber. Gestionnaire des affaires d'un certain Daniel Ricciardo, jeune talent issu de la pépinière du taureau rouge prêté ces derniers temps à HRT, l'Autrichien plaidait là en faveur de son poulain. C'est en tout cas le sens que donne Christian Horner aux allégations de son consultant sportif. "Je pense qu'Helmut est trop focalisé sur la carrière de Ricciardo et que ses mots ont un peu dépassé sa pensée. Mark peut encore faire deux, trois ou quatre saisons en F1. Ça ne dépend que de lui car il est encore très compétitif et motivé", dixit le directeur de l'écurie championne du monde. Un Christian Horner qui a d'ores et déjà prévu de s'assoir à la table des négociations avec son pilote. "Nous nous étions entendus pour en parler vers la fin de l'été. Nous avons une très bonne relation, et comme vous le savez, les discussions avec Mark ont tendance à être plutôt directes. Les deux parties souhaitent continuer, alors au cours des prochaines semaines nous allons profiter de la trêve pour évoquer l'avenir." Lié à Red Bull depuis 2007, Mark Webber a pris l'habitude de signer des contrats d'une saison depuis qu'il a franchi le cap de la trentaine - il fêtera ses 35 ans dans trois semaines - et ne semble pas contre l'idée de découvrir la RB8 la saison prochaine. "Jeudi, j'aurai une bonne conversation avec Dietrich Mateschitz (son président, ndlr). Durant la pause estivale nous allons en discuter d'une façon ou d'une autre, puis nous en saurons plus dans les prochains mois, souffle l'intéressé sur l'antenne autrichienne de Servus TV. Tout dépend de ma motivation et de ma capacité à courir au plus haut niveau. Au jour d'aujourd'hui, je pense continuer..." Alors que son complexe de n°2 officieux l'avait poussé à ignorer les consignes de son team à Silverstone tandis qu'il chargeait la RB7 de Sebastian Vettel, Mark Webber ne semblait plus être l'homme de la situation chez Red Bull aux yeux de certains observateurs. Ses trois pole positions mal exploitées en Espagne, en Grande-Bretagne et en Allemagne n'étant du reste pas pour le valoriser. "Mon prochain succès viendra quand je m'y attendrai le moins, comme lors de ma première victoire. J'ai l'impression de devenir plus fort à chaque fois, je crois que ça va dans le bon sens", estime pourtant l'Australien, guère épargné il est vrai par des soucis de fiabilité dont n'a pas forcément pâti son coéquipier cette saison. Aujourd'hui deuxième du championnat mais à 85 longueurs de Sebastian Vettel, Mark Webber paraît condamné à piloter dans l'ombre du jeune Allemand. Une prolongation de contrat chez Red Bull ne lui offrirait sans doute pas d'autre perspective.