Webber et Hamilton ne se lâchent pas

  • A
  • A
Webber et Hamilton ne se lâchent pas
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Les deux leaders du championnat partiront en première ligne du GP de Belgique.

F1 - Les deux leaders du championnat partiront en première ligne du GP de Belgique. A sept Grands Prix de la fin, la lutte acharnée pour le titre n'en finit plus de promettre. Dans une séance perturbée par la pluie lors de la Q1 et en toute fin de Q3, les deux leaders du championnat Mark Webber (Red Bull) et Lewis Hamilton (McLaren) ont décroché les deux premières places sur la grille, respectivement en 1'45"778 et 1'45"863. Difficile d'établir un quelconque pronostic pour la course, au vu de la composition très hétéroclite de la grille. Kubica, troisième temps sur sa Renault à 0"322 de Webber, permet déjà à Hamilton de ne pas subir un sandwich Red Bull dès le départ, puisque Vettel s'élancera du coup en 4e position (1'46"127). Derrière ce joli quatuor, Button (McLaren), Massa (Ferrari), Barrichello (Williams), Sutil (Force India), Hulkenberg (Williams) et Alonso (Ferrari), qui termine à 1"663 de la pole, complètent le top 10 sur la grille. Une mosaïque qui promet, avec cinq écuries différentes représentées aux cinq places derrière Kubica. La pluie annoncée dimanche Alonso, comme Michael Schumacher (Mercedes) encore relégué à cette affreuse 11e position - qui se transformera en 21e en raison d'une pénalité de dix places infligée suite au GP de Hongrie - dans les ultimes instants de la Q3, ne peut pas franchement évoquer l'excuse de la pluie. Hamilton, par exemple, a amélioré lors de son dernier tour lancé sous quelques gouttes. Les averses ont en fait surtout frappé au milieu de la Q1, perturbant plusieurs pilotes mais n'allant pas jusqu'à engendrer de loupé d'importance parmi les cadors. Seul Petrov, sorti de piste et l'aileron avant cassé, en est quitte pour le fond de grille. Rosberg, pourtant meilleur temps de la Q1, a lui fait encore pire que Schumacher sur l'autre Mercedes en se voyant relégué au 12e rang en 1'47''885 lors de la deuxième partie des qualifications. Même si la pole revient encore à une monoplace Red Bull, la hiérarchie des équipes qui animeront cette fin de saison se dessine donc de plus en plus nettement. Renault et Williams, voire même Force India, viennent chatouiller Mercedes qui pourrait voir vaciller sa 4e place au classement des constructeurs dimanche. En recul, les Ferrari compteront elles probablement sur la pluie annoncée pour tenir leur rang. Une météo qui pourrait bien réserver quelques surprises lors de la course, et ce dès le départ et le premier virage mythique de la Source.