Watson ne lâche rien

  • A
  • A
Watson ne lâche rien
Partagez sur :

Tom Watson est encore là. Samedi, à l'issue du troisième tour du British Open, le vétéran américain pointe toujours en tête du mythique tournoi du Grand Chelem. Si il venait à s'imposer dimanche sur les greens écossais, à 59 ans, il deviendrait le plus vieux joueur à s'imposer dans un Major.

Tom Watson est encore là. Samedi, à l'issue du troisième tour du British Open, le vétéran américain pointe toujours en tête du mythique tournoi du Grand Chelem. Si il venait à s'imposer dimanche sur les greens écossais, à 59 ans, il deviendrait le plus vieux joueur à s'imposer dans un Major.Tom Watson, âgé de 59 ans, est encore vivant. Ce samedi à Turnberry, lors du troisième tour du British Open, l'Américain a pris seul la tête du plus ancien tournoi du monde. Le natif de Kansas City devance d'une longueur l'Australien Mathew Goggin et l'Anglais Ross Fisher. Conséquence, dimanche, Watson sera l'homme le plus vieux à débuter le final d'un Major en première position. Et, en cas de triomphe, le vétéran ajoutera un neuvième tournoi du Grand Chelem à son palmarès, son sixième Open britannique. "Je ne me suis jamais senti aussi serein sur un parcours de golf." La tâche de Tom Watson a pourtant été difficile. Même s'il est vrai que le vent, toujours aussi délicat par endroit, ne l'a pas aidé, le quintuple vainqueur du British Open a enchainé deux bogeys en quatre trous. Pour autant, il ne fallait pas enterrer l'Américain trop rapidement. En fin de journée, ce dernier réalisait deux birdies qui lui permettaient de rendre une carte de 71. Son total de 206, soit quatre coups au-dessous du par, lui valait une ovation du public. Dans la lutte pour le titre, Tom Watson n'est pas tout seul. Ce samedi, six autres golfeurs pointent toujours en-dessous du par. Parmi eux Mathew Goggin (207) et Ross Fisher (207), tous les deux se retrouvent à un coup seulement du leader. Lee Westwood (208), ex-numéro un européen, et Retief Goosen (208), vainqueur de l'US Open en 2001 et 2004, apparaissent également en bonne position puisqu'à deux coups de Watson. Enfin, Jim Furyk (209), qui compte un US Open dans sa vitrine, et Stewart Cink (209) sont à trois coups. L'âge d'or de Tom Watson n'est pas seulement derrière lui, il est aussi au-devant.