Watney aux commandes

  • A
  • A
Watney aux commandes
@ Reuters
Partagez sur :

GOLF - Nick Watney est en tête de l'USPGA à l'issue du troisième tour.

GOLF - Nick Watney est en tête de l'USPGA à l'issue du troisième tour. La jeune génération sort du brouillard et prend le pouvoir. Après deux journées marquées par une épaisse brume sur les bords du Lac Michigan, le troisième tour de l'USPGA s'est finalement achevé sans délai la nuit dernière. Et le dernier tournoi majeur de la saison pourrait sourire à la relève du circuit. Les six premiers du leaderboard n'ont pas encore trente ans et n'ont jamais remporté le moindre titre en Grand Chelem. La dernière fois qu'une telle situation s'est produite, c'était lors de l'USPGA 1992 à Bellerive, année de la première des trois victoires majeures de Nick Price. Nick Watney, 29 ans, occupe la tête du classement et espère faire aussi bien que le Sud-Africain. L'Américain ne cesse de progresser sur le parcours de Whistling Straits. Après 69 et 68, il s'est présenté au club house avec une carte de 66 samedi, six coups sous le par. Avec un score de -13, Watney devance de trois coups deux autres jeunes prodiges, son compatriote Dustin Johnson, 26 ans, et le Nord-Irlandais Rory McIlroy, 21 ans. "Il y a beaucoup de bons joueurs qui n'ont jamais gagné de majeur. Il faut bien que cela commence un jour. Et j'espère que demain, ce sera mon jour", a réagi Watney sur le site officiel de la PGA. "Les joueurs sont simplement meilleurs à un plus jeune âge, a expliqué McIlroy. Leur confiance est tellement grande qu'ils tentent des coups que les autres n'envisagent même pas. Les plus jeunes émergent et cela veut dire qu'ils sont prêts pour gagner." Troisième du British Open à Saint-Andrews en juillet dernier, McIlroy avait épaté tout le monde en rendant une carte de 63, un record sur le parcours britannique. Son talent pourrait bien lui permettre de devenir le plus jeune vainqueur d'un tournoi majeur depuis John McDermott, titré à 20 ans à l'US Open en 1911. Tiger Woods avait 22 ans lorsqu'il a gagné son premier Grand Chelem, le Masters en 1997. Le n°1 mondial ne devrait pas accrocher le 15e majeur de sa carrière, à moins d'un quatrième tour de feu. L'Américain (-3) a rendu une nouvelle carte au-dessus de 70 (72) et pointe à la 31e place, à dix coups du leader. Sa place au sommet de la hiérarchie reste toutefois sous la menace de Phil Mickelson (-1), relégué à deux coups de Woods avant le dernier tour.