Vonn, le vrai départ

  • A
  • A
Vonn, le vrai départ
Partagez sur :

Après une mise en route en douceur à Sölden, Levi puis Aspen, Lindsey Vonn, reine du ski mondial depuis 3 ans, va retrouver avec un plaisir non feint les épreuves de vitesse dès ce week-end à Lake Louise avec deux descentes et un Super G au programme. De quoi ravir celle qui truste les titres et les podiums dans ces deux disciplines et qui a remporté les cinq dernières descentes disputées à Lake Louise.

Après une mise en route en douceur à Sölden, Levi puis Aspen, Lindsey Vonn, reine du ski mondial depuis 3 ans, va retrouver avec un plaisir non feint les épreuves de vitesse dès ce week-end à Lake Louise avec deux descentes et un Super G au programme. De quoi ravir celle qui truste les titres et les podiums dans ces deux disciplines et qui a remporté les cinq dernières descentes disputées à Lake Louise. Il va bientôt falloir rebaptiser les montagnes de Lake Louise en "Vonn hill"... Car Lindsey Vonn est chez elle au Canada. La skieuse de Vail reçoit bien un soutien sans faille à Aspen avec la présence de son fan club, de sa famille et de ses amis mais une nouvelle fois, l'Américaine n'a pu que limiter la casse avec une huitième place en Géant mais une sortie de piste dès la première manche du slalom. Pas de quoi, cependant, lui casser le moral en ce début de saison. Car pour Vonn, la saison ne commence finalement véritablement qu'à Lake Louise. C'est là qu'elle entame sa mise en orbite au classement général. Pour tout dire, l'impératrice de la vitesse a remporté les cinq dernières descentes de Lake Louise, la dernière l'ayant battue là-bas étant Maria Riesch en décembre 2006 lors de la première descente et miss Vonn s'appelait encore Kildow... "Je me sens vraiment à l'aise là-bas. C'est là que j'ai remporté ma première Coupe du monde et j'y ai toujours réussi depuis", confirme-t-elle sur le site de la Fédération américaine. De fait, elle a tout simplement remporté 7 des 10 dernières descentes à Lake Louise ! En totale confiance à Lake Louise "Je vais lâcher les chevaux à Lake Louise et acquérir de la confiance pour le reste de la saison", prévient-elle. Impossible en effet de ne pas l'imaginer en pleine confiance sur des pistes canadiennes qu'elle maîtrise à merveille. La confiance joue un rôle prépondérant pour les athlètes et à ce niveau s'engager sans la moindre pression représente déjà un avantage en soi. Après, ses qualités techniques et de glisse font le reste, ce qui semble suffire pour lui permettre de truster les podiums en descente donc mais également en Super G. D'ailleurs, elle n'avait manqué le grand chelem la saison dernière (2e en Super G et 2 victoires en descente) que pour 3 petits centièmes concédés à Elisabeth Goergl. Cette saison, Julia Mancuso semble vouloir se mêler à la fête. Il convient malgré tout de prendre avec des pincettes les premiers entraînements, car certaines se donnent plus que d'autres. Mancuso semble toutefois dans le coup puisqu'elle a terminé 2e du premier entraînement derrière Marion Rolland avant de se hisser en haut de la feuille des temps du 2e passage. De bon augure donc même s'il convient tout de même d'inclure également une Maria Riesch, meilleure amie dans la vie et meilleure ennemie sur les pistes, qui ne devrait pas être loin du compte.