Vonn, le quatre à la suite

  • A
  • A
Vonn, le quatre à la suite
Partagez sur :

Après son exceptionnel triplé à Lake Louise, Lindsey Vonn a poursuivi son incroyable série de victoires en remportant mercredi le Super-G de Beaver Creek. L'Américaine a devancé Fabienne Suter et Anna Fenninger pour s'adjuger le premier succès de sa carrière sur ses terres, et accentuer son avance en tête de la Coupe du monde. Pas de miracle pour les Françaises, loin des meilleures.

Après son exceptionnel triplé à Lake Louise, Lindsey Vonn a poursuivi son incroyable série de victoires en remportant mercredi le Super-G de Beaver Creek. L'Américaine a devancé Fabienne Suter et Anna Fenninger pour s'adjuger le premier succès de sa carrière sur ses terres, et accentuer son avance en tête de la Coupe du monde. Pas de miracle pour les Françaises, loin des meilleures. Lindsey Vonn peut remercier les dieux de la météo. L'absence de neige dans les Alpes, qui a conduit la FIS à déplacer et à avancer les épreuves de Val d'Isère à Beaver Creek, a permis à la superstar américaine de continuer à profiter de sa forme exceptionnelle, et surtout de s'imposer pour la première fois de sa carrière sur ses terres, là où elle n'avait encore jamais skié en Coupe du monde. Battue à Aspen par les spécialistes Viktoria Rebensburg (en Géant) et Marlies Schild (en slalom) dans les disciplines techniques, la native du Minnesota a profité de l'unique épreuve de vitesse courue cette saison aux Etats-Unis pour lever les bras une 46e fois, mais ce coup-ci devant son public. Enfin. En descente ou en Super-G, Vonn est de toute façon pratiquement intouchable en ce moment. Après avoir tout raflé à Lake Louise ce week-end (deux descentes et un Super-G), la skieuse du Colorado a poursuivi sur sa lancée. Paerson et Mancuso pas dans le coup, Rebensburg et Lara Gut parties très tôt à la faute, seules Fabienne Suter et Anna Fenninger (déjà 2e à Lake Louise) ont pu résister à l'ouragan Vonn, au point d'être devant l'Américaine au dernier point intermédiaire, avant de céder dans la dernière partie de glisse, pour environ quatre dixièmes. A l'arrivée, Vonn signe son 46e succès en Coupe du monde, égalant au passage Renate Götschl, et creuse un écart énorme au classement général. D'autant que sa rivale supposée, Maria Hoefl-Riesch, a commis trop de fautes pour espérer mieux qu'une 21e place à 2"29. Elle termine en tout cas devant toutes les Françaises. Deuxième de la descente à Lake Louise, Marie Marchand-Arvier, à contretemps sur le haut de la piste, doit se contenter cette fois-ci de la 25e place, deux rangs devant Marion Rolland. Margot Bailet (31e) reste elle aux portes des points, tout comme Marine Gauthier (37e). Enfin, Marion Pellissier, elle, n'est pas allée jusqu'au bout.