Vonn gagne une bataille

  • A
  • A
Vonn gagne une bataille
Partagez sur :

Quatrième d'une descente ultime remportée par sa compatriote Julia Mancuso, ce mercredi à Lenzerheide, l'Américaine Lindsey Vonn a repris les commandes du classement général de la Coupe du monde. Déjà assurée du globe de la spécialité avant les finales, l'intéressée compte désormais 27 points d'avance sur une Maria Riesch passée complètement au travers sur la piste helvète.

Quatrième d'une descente ultime remportée par sa compatriote Julia Mancuso, ce mercredi à Lenzerheide, l'Américaine Lindsey Vonn a repris les commandes du classement général de la Coupe du monde. Déjà assurée du globe de la spécialité avant les finales, l'intéressée compte désormais 27 points d'avance sur une Maria Riesch passée complètement au travers sur la piste helvète. 23 points les séparaient avant ce premier acte des finales de Lenzerheide, on en compte 27 à présent. L'écart reste infime entre Lindsey Vonn et Maria Riesch, et pourtant la donne a bien changé ce mercredi. Dominée par l'Allemande jusqu'alors, l'Américaine a pris le pouvoir, entrevoyant enfin, dans la dernière ligne droite de la saison, un quatrième gros globe de cristal consécutif. Le but ultime d'une championne qui a déjà raflé le globe de la descente et celui du Super G en 2011. A l'origine de ce putsch, plus qu'une véritable démonstration de force de sa part, Lindsey Vonn a profité d'une grosse défaillance de sa rivale. Pourtant en nets progrès cette saison dans l'épreuve de vitesse par excellence - en attestent son doublé à Lake Louise et son succès à Cortina d'Ampezzo - Maria Riesch a subi l'exigeante piste suisse ce mercredi, ballottée jusqu'à une ligne d'arrivée coupée avec le 17e chrono du jour. Pour un zéro pointé, finales obligent, payé cash. Elle-même coupable de quelques erreurs, souvent à la limite de la rupture alors que Daniela Merighetti ou Andrea Fischbacher sont elles parties à la faute, dans les filets, Lindsey Vonn n'a pas brillé aujourd'hui, mais son aisance naturelle en descente lui a permis de grappiller de précieux points dans sa course effrénée au cristal - 50 précisément. Sa compatriote Julia Mancuso lui a assurément volé la vedette ce mercredi. Victorieuse en Coupe du monde pour la première fois depuis mars 2007, l'Américaine, partie en avant-dernière position, a mis tout le monde d'accord, reléguant la Suissesse Lara Gut, sa première dauphine, à 81 centièmes, et l'Autrichienne Elisabeth Goergl, sacrée championne du monde il y a trois semaines à Garmisch, à 1"15. Demain, Julia Mancuso et Lara Gut auront encore leur mot à dire sur le Super G. Lindsey Vonn et Maria Riesch, première et deuxième du classement de la discipline, également. En espérant que l'Allemande ait retrouvé tous ses moyens...