Vonn et les autres !

  • A
  • A
Vonn et les autres !
Partagez sur :

Lindsey Vonn a largement dominé la première descente de la saison, vendredi, à Lake Louise, pour la 43e victoire de sa carrière. L'Américaine, tenante du petit globe de la spécialité, devance de près de deux secondes ses poursuivantes, la surprenante Tina Weirather et Dominique Gisin. Du côté des Bleues, le constat n'est pas glorieux, puisque la première Française, Marion Rolland, est 20e.

Lindsey Vonn a largement dominé la première descente de la saison, vendredi, à Lake Louise, pour la 43e victoire de sa carrière. L'Américaine, tenante du petit globe de la spécialité, devance de près de deux secondes ses poursuivantes, la surprenante Tina Weirather et Dominique Gisin. Du côté des Bleues, le constat n'est pas glorieux, puisque la première Française, Marion Rolland, est 20e. Cette fois, Lindsey Vonn ne perdra pas son temps. Si elle a abandonné le gros globe de cristal l'an passé, notamment en raison d'un début de saison laborieux, l'Américaine semble cette fois décidée à ne rien laisser au hasard. Déjà victorieuse en Géant à Sölden, la reine de la descente s'est imposée vendredi, à Lake Louise, première descente de la saison 2012. Une victoire qui ne souffre d'aucune contestation puisqu'au terme d'une course survolée de bout en bout, Vonn se place près de deux secondes devant sa première poursuivante, Tina Weirather. Cette dernière, partie avec le dossard 40 sur le dos, signe de son côté la grosse surprise du jour. La skieuse du Liechtenstein, 22 ans, n'était en effet jusque-là rentrée dans un Top 10 de Coupe du monde qu'à deux reprises, jamais en descente. Elle devance Dominique Gisin et Viktoria Rebensburg, Ces deux-là terminent devant deux autres surprises, l'Autrichienne Mariella Voglreiter et la Slovène Ilka Stuhec, aucun Top 10 jusque-là. Des performances qui contrastent avec le décevant bilan de l'équipe de France, passée à côté de son sujet. La première Française, Marion Rolland, prend en effet la 20e place, tandis que Marie-Marchand Arvier est de son côté 24e, juste devant Marine Gauthier et Marion Pelissier, arrivées dans le même temps. Le groupe vitesse désormais dirigé par Nicolas Burtin a encore du pain sur la planche.