Voie royale pour McIlroy

  • A
  • A
Voie royale pour McIlroy
Partagez sur :

Cette fois-ci, la victoire ne peut plus lui échapper. Comment imaginer en effet que Rory McIlroy ne remporte pas dimanche son premier Majeur alors qu'il possède huit coups d'avance sur son dauphin Y.E. Yang ? Dans cet US Open 2011, le surdoué nord-irlandais a battu samedi un nouveau record de l'épreuve: celui du score le plus bas après 54 trous (-14). Grégory Havret, lui, a signé le par. Il est 41e (+4).

Cette fois-ci, la victoire ne peut plus lui échapper. Comment imaginer en effet que Rory McIlroy ne remporte pas dimanche son premier Majeur alors qu'il possède huit coups d'avance sur son dauphin Y.E. Yang ? Dans cet US Open 2011, le surdoué nord-irlandais a battu samedi un nouveau record de l'épreuve: celui du score le plus bas après 54 trous (-14). Grégory Havret, lui, a signé le par. Il est 41e (+4). La comparaison avec Tiger Woods est de plus en plus inévitable. Si le scénario catastrophe d'Augusta ne se reproduit pas, Rory McIlroy décrochera dimanche le premier Grand Chelem de sa carrière, à tout juste 22 ans, fêtés le mois dernier, à peu près l'âge du Tigre (21 ans et 4 mois) quand il enleva son premier Majeur, le Masters en avril 1997. Les experts de la petite balle blanche ne cessent de le répéter depuis ses débuts sur le circuit professionnel il y a quatre ans: ce garçon est bourré de talent, un futur numéro un mondial en puissance. Un surdoué du golf qui rappelle forcément Woods au début de son règne. Mais les comparaisons vont bien cinq minutes. Il doit inscrire son nom dans l'histoire et décrocher des Majeurs. Rory McIlroy devrait combler ce vide sur le parcours du Maryland, fort d'une journée de samedi à l'issue de laquelle il boucla le troisième tour de l'US Open, sensiblement sur le même rythme que les deux précédents. 65, 66 et 68, trois cartes qui maintiennent le Nord-Irlandais en élévation au dessus des greens du Congressional de Bethesda. Avec un total de 199 (14 en dessous du par), il vient de battre un nouveau record du tournoi du Grand Chelem américain, celui du total le plus bas après 54 trous, effaçant ainsi l'Américan Jim Furyk : 200 en 2003. Vendredi, McIlroy avait déjà établi une marque de référence : 131 après deux tours. Garcia est de retour "Je suis vraiment content de la manière avec laquelle j'ai joué aujourd'hui. Maintenant, j'ai simplement besoin de faire la même chose 18 trous de plus", lâchait le jeune Britannique qui a évidemment en tête le cauchemar du dernier Masters. En tête avec quatre coups d'avance le dimanche matin, il s'était écroulé pour terminer à la 15e place. Cette mauvaise expérience lui servira forcément aujourd'hui. Et s'il doit coincer un petit peu, le matelas de huit coups qu'il possède sur son dauphin, Y.E. Yang (-6), devrait le protéger de toute désillusion. Le Coréen cherchera avant tout à protéger sa place d'honneur, convoitée par une bonne dizaine de chasseurs dont Lee Westwood, Jason Day ou Sergio Garcia (-4), l'Espagnol effectuant un retour apprécié au premier plan. Pour Grégory Havret, dans le par samedi et cumulant un total de 217 (+4), il s'agira de bien terminer et faire honneur à sa deuxième place de l'an dernier. US Open 2011 (après 3 tours): 1 Rory McIlroy (NIR) 199 (65-66-68) 2 Yong-Eun Yang (CDS) 207 (68-69-70) 3 Jason Day (AUS) 208 (71-72-65) Lee Westwood (ANG) 208 (75-68-65) Robert Garrigus (USA) 208 (70-70-68) 6 Fredrik Jacobson (SUE) 209 (74-69-66) Matt Kuchar (USA) 209 (72-68-69) Sergio Garcia (ESP) 209 (69-71-69) 9 Kim Kyung-tae (CDS) 210 (69-72-69) 10 Bo Van Pelt (USA) 211 (76-67-68) Henrik Stenson (SUE) 211 (70-72-69) Brandt Jobe (USA) 211 (71-70-70) Davis Love (USA) 211 (70-71-70) Heath Slocum (USA) 211 (71-70-70) 42 Grégory Havret (FRA) 217 (77-69-71)