Vinokourov dans le coup

  • A
  • A
Vinokourov dans le coup
Partagez sur :

Tout juste de retour d'une suspension de deux ans pour dopage, Alexandre Vinokourov a bien failli remporter mardi la 10e du Tour d'Espagne. Mais le Kazakh, échappé avec quatre autres coureurs, a finalement dû se contenter de la 4e place, la victoire revenant à l'Australien Simon Gerrans. Alejandro Valverde conserve quant à lui le maillot de oro.

Tout juste de retour d'une suspension de deux ans pour dopage, Alexandre Vinokourov a bien failli remporter mardi la 10e du Tour d'Espagne. Mais le Kazakh, échappé avec quatre autres coureurs, a finalement dû se contenter de la 4e place, la victoire revenant à l'Australien Simon Gerrans. Alejandro Valverde conserve quant à lui le maillot de oro.Alexandre Vinokourov n'a pas démérité. Il est simplement tombé sur plus fort que lui. Idéalement placé pour la victoire ce mardi, lors de la 10e étape du Tour d'Espagne courue entre Alicante et Murcie, le Kazakh a usé de son sens tactique aiguisé pour déborder ses adversaires. En vain. Un démarrage sec à deux kilomètres de la ligne d'arrivée et une roublardise finement jouée en attaquant brutalement de l'autre côté de la route alors qu'il faisait mine de se débarrasser de son bidon n'ont pas suffi. Dans le sprint final lancé à 300 mètres de la ligne, le coureur de la formation Astana n'a pas tenu le choc, laissant les lauriers à Simon Gerrans et prenant la 4e place derrière Ryder Hesjedal et Jakob Fuglsang.Peu en vue depuis le grand départ d'Assen aux Pays-Bas, Vinokourov décidait de se montrer enfin. L'échappée matinale, dont l'avance maximum a flirté avec les huit minutes, plaçait 19 coureurs aux avant-postes, parmi lesquels figuraient, outre le Kazakh, les Français Arnaud Gérard et Christophe Riblon. Les premiers à dynamiter la course, Linus Gerdemann et Aitor Pérez Arrieta, faussaient compagnie à leurs compères à 20 km de la ligne et abordaient la Cresta del Gallo en tête. L'Allemand attaquait alors dès les premiers pourcentages. Vinokourov montrait aussi le maillot en tentant de partir en contre. Si son accélération explosait le groupe, le Kazakh ne parvenait pas à creuser un écart conséquent et surtout à revenir sur Gerdemann.Moncoutié n'est plus meilleur grimpeurDans la roue de Jakob Fuglsang, "Vino" prenait l'initiative dans la descente très sinueuse vers Murcie, durant laquelle plusieurs petits groupes se sont éparpillés. La victoire se jouait finalement entre quatre coureurs, Gerrans et Hesjedal revenant rapidement sur les deux fuyards. L'épilogue de l'étape est déjà connu. Depuis son retour à la compétition en juillet dernier, le coureur d'Astana ne s'était jamais retrouvé en aussi bonne position pour s'imposer. S'il n'est plus aussi explosif que par le passé, celui qui fêtera ses 36 ans dans une semaine en a encore sous la pédale. De quoi envisager peut-être un succès de prestige sur cette Vuelta et pourquoi pas une belle place lors des prochains Mondiaux sur route à Mendrisio à la fin du mois de septembre.Au lendemain de sa prise de pouvoir sur les pentes de l'Alto del Cati, Alejandro Valverde a vécu ce mardi une journée plutôt tranquille, au sein d'un peloton contrôlé par son équipe. Après quelques remous dans la montée de la Cresta del Gallo, classée en deuxième catégorie et située à 11 kilomètres de l'arrivée, le coureur de la formation Caisse d'Epargne a ainsi pu savourer l'arrivée dans sa ville natale de Murcie sur l'avenida Miguel Indurain, avec le privilège de porter sur ses épaules le maillot de oro. Son dauphin Cadel Evans compte toujours sept secondes de retard. De son côté, David Moncoutié abandonne le maillot de meilleur grimpeur à l'Espagnol David De La Fuente, troisième au sommet de la seule difficulté du jour.